médecin généré par craiyon

Dans ce récent épisode, Madame-Raleuse.com nous immerge dans le tumulte provocateur de Michel Procureur, un ORL iconoclaste métamorphosé en véritable Picasso des faux passes sanitaires. Préparez-vous à plonger dans l’univers déroutant de la résistance anti-pass, où l’audace rebelle se conjugue à la controverse médicale. Madame-Râleuse.com vous décrypte cette saga où la légalité est défiée et l’humour demeure notre meilleur antidote.

Michel Procureur, l’audacieux Picasso des faux passes sanitaires

Ah, l’audacieux Michel Procureur, un virtuose de la médecine convoqué par le Conseil de l’Ordre. Ce génie de la contrefaçon médicale a reçu une standing ovation à sa sortie, car défier la légalité mérite bien quelques applaudissements, n’est-ce pas ?

Accusé de produire pas moins de 89 œuvres d’art falsifiées, dont 6 destinées au personnel médical (une touche d’originalité appréciable), Procureur a livré un véritable spectacle devant le Conseil régional des Pays de la Loire. Il a donné le meilleur de lui-même : des excuses émouvantes, des larmes judicieusement placées, et même un t-shirt gris symbolisant peut-être la gravité de la situation, ou peut-être sa collection limitée de faux certificats.

Il a révélé qu’il avait été le premier à se faussement vacciner. Bravo, Michel, pour cette déclaration pleine de bon sens. Il a justifié ses actes en évoquant une “incompréhension des choix sanitaires” et des “bienfaits de la vaccination jamais apparus comme évidents”. Ah, la subtilité de la pensée médicale à l’état pur.

La résistance anti-Passe : Michel Procureur et ses alliés

Affichant fièrement un pantalon bleu assorti à ses baskets (un choix de mode audacieux révélant son état d’esprit rebelle), il a également plaidé coupable pour non-port du masque et prescription d’ivermectine. Car pourquoi se limiter à une seule entorse à la légalité quand on peut cumuler les méfaits avec style ?

La cerise sur le gâteau ? Il nous a servi des justifications capillotractées sur les effets secondaires graves qu’il a observés, entouré d’un kiné et d’un médecin anti-passe, unis dans la lutte contre les forces obscures de la vaccination. Un trio de choc, sans aucun doute.

Le président de l’Ordre des médecins en Vendée, Jean-François Morin, a clairement exprimé son incompréhension face à cette situation absurde. Une enquête judiciaire est en cours, et Michel risque la prison avec sursis, une amende, et bien sûr, une expulsion de la grande famille des médecins. Applaudissons cette fois sans sarcasme, des deux mains.

Citation de Madame-Raleuse.com

Quand la santé devient une toile de Picasso, Michel Procureur peint avec audace ses propres règles médicales. Un pinceau de faux passe sanitaire, des touches d’ivermectine, le tout sur fond de pantalon bleu rebelle. Une symphonie d’anti-vax, où l’ordre des médecins est la note dissonante. Bravo, Maestro de la Fraude !

Exprimez-vous !

Dans cette saga médicale où Michel Procureur se hisse au rang de Picasso des faux passes sanitaires, seriez-vous enclin à soutenir ses actions controversées ? Seriez-vous favorable à la création d’un tout nouveau pass sanitaire ? Exprimez votre position et argumentez votre point de vue dans les commentaires ci-desso

(source : Le Figaro)

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *