brics- dédollarisation

Bienvenue sur Madame-Raleuse.com ! Dans cet article plein d’humour et de sarcasme, nous plongeons dans le monde tumultueux de l’économie et des alliances internationales. Accrochez-vous, car nous allons explorer l’audacieuse aventure des Brics et leur prétendue danse vers la suppression du dollar.

L’annonce épique des nouveaux héros économiques

Oh, la grande annonce sensationnelle du siècle ! Les Brics, ce club des super-héros économiques, ont décidé de jouer à la poupée en doublant leur nombre et en accueillant six nouvelles recrues : l’Argentine, l’Égypte, l’Iran, l’Éthiopie, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Parce que sérieusement, qui n’a pas rêvé de voir l’Iran et l’Arabie saoudite faire la macarena économique ensemble ?

Bien sûr, c’est tout simplement logique que ces pays riches en pétrole rejoignent le club, (lisez mon article sur le sujet, en cliquant ici) histoire de montrer aux pétrodollars qui est le patron. Qui a besoin de dollars quand on peut échanger des huiles aromatiques et des sandales de luxe ? Les Brics vont certainement bouleverser l’ordre mondial en renversant la table des dollars et en lançant des pétales de rose comme monnaie d’échange.

Vladimir Poutine, grand maître du jeu, est ravi. Les sanctions financières qui pèsent sur la Russie sont probablement en train de fondre comme neige au soleil grâce à cette géniale manœuvre. La Chine, elle, est en train de prouver qu’elle peut organiser une fête internationale à laquelle les pays occidentaux ne sont pas invités. N’importe quoi, vous dites ? Eh bien, c’est apparemment la nouvelle tendance en matière de diplomatie.

La déflagration économique des nouveaux bricoleurs mondiaux

La dédollarisation est bien sûr l’objectif principal. Qui veut encore de ce vieux dollar quand on peut échanger des woks chinois contre des tapis persans en utilisant la monnaie locale ? Et puis, il faut noter que le Brésil veut aussi se joindre à la fête en échangeant des sambas contre des samosas. Une véritable fusion culturelle.

Quant aux États-Unis, ils semblent légèrement indifférents à cette nouvelle équipe de foot économique. Ils continueront simplement à collaborer avec leurs partenaires à travers le monde, probablement en échangeant des hamburgers contre du thé à la menthe.

Bien sûr, nous ne devrions pas oublier le Venezuela, ce triste mouton noir qui n’a pas été invité à la fête des Brics malgré sa magnifique collection de pétrole. Apparemment, être sous le coup de sanctions internationales ne suffit pas à vous garantir une place à cette réunion très exclusive. Peut-être devraient-ils envisager de distribuer des barils de pétrole gratuits avec chaque invitation la prochaine fois.

En fin de compte, l’élargissement des Brics vers l’ouest, l’est et tout ce qui se trouve entre les deux, est sans aucun doute le début d’une nouvelle ère de transactions économiques où les dollars, les euros et les yens ne seront plus que de vieux souvenirs. Préparez-vous à échanger des chameaux contre des caïmans, car les Brics sont en route pour conquérir le monde… ou du moins, pour nous faire bien rigoler.

Exprimez-vous !

Alors que le monnaie numérique pointe son nez, que se passerait-il si les Brics parvenaient réellement à supprimer le dollar en tant que monnaie d’échange ? Pour vous, comment cela pourrait-il impacter l’euro, le yen et toutes les autres devises majeures ? Rejoignez la discussion pour explorer pourquoi cette danse économique audacieuse comporte des risques pour les grandes monnaies internationales dans les commentaires ci-dessous !

(source : RFi)

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *