ANSM classe 11 Vaccins en “substances vénéneuses” : Analyse de la décision et implications

Santé
vaccin généré par craiyon

La grande révélation des “substances vénéneuses'” par l’ANSM secoue le monde des vaccins. Entre les dénonciations du médecin Denis Agret et les explications administratives de l’agence, le débat sur la sécurité de 11 vaccins atteint des sommets. Explorez cette controverse avec un regard sarcastique de Madame-Raleuse.com et partagez votre opinion sur cette décision dans les commentaires ci-dessous. (source : TF1)

La grande révélation des “substances vénéneuses”

Ah, la grande révélation tant attendue ! Onze vaccins promus au rang de “substances vénéneuses” par l’ANSM. On peut déjà imaginer les fabricants de vaccins en train de siroter des cocktails sur une plage déserte, se frottant les mains en ricanant diaboliquement. “Enfin, notre plan pour empoisonner la population est en marche, mwahaha !”

Le médecin rebelle Denis Agret, reconnu pour ses positions controversées sur la vaccination, a émergé de l’ombre pour nous éclairer sur les mystères des ‘substances vénéneuses’. Selon lui, le classement de ces vaccins sur la liste des “substances vénéneuses” est une preuve irréfutable de leur dangerosité. Pourquoi ne pas prendre au sérieux les inquiétudes d’un professionnel de la santé qui met en lumière ces supposés risques ?

L’ANSM, l’harmonisation réglementaire et les vaccins choc

L’ANSM, cette agence sans humour, tente de calmer le jeu en parlant d’harmonisation et de réglementation. Apparemment, il s’agit juste d’une formalité administrative pour rendre les choses plus percutantes sur le papier. Les vaccins, ces petites piqûres d’alerte, sont maintenant sur la liste des “substances vénéneuses”. Ça sonne effrayant, mais selon l’ANSM, c’est juste du jargon juridique, comme si on faisait passer les vaccins pour des ingrédients mystérieux d’une potion magique.

Et bien sûr, cette décision n’a rien à voir avec la nécessité de suivre les règles européennes. Non, non, c’est simplement pour rendre les choses plus “cohérentes”. Parce que, avouons-le, c’était plutôt embêtant d’avoir des règles différentes pour chaque vaccin. Qui aurait cru que l’harmonisation réglementaire serait si cruciale pour notre survie ?

En résumé, pas de panique, chers amis ! C’est juste une mise à jour administrative, un peu comme quand votre téléphone vous force à installer une nouvelle version du système d’exploitation. Les vaccins restent des super-héros qui veillent sur notre santé, même s’ils portent désormais le badge glamour de “substances vénéneuses”. Mieux vaut rire de cette histoire, sinon on finirait par pleurer devant tant de désinformation.

Citation de Madame-Raleuse.com

ANSM classe les vaccins ‘substances vénéneuses’ : parce qu’apparemment, rien ne dit ‘sauvez des vies’ comme une bonne dose de poison à prescrire. Bravo pour cette brillante idée, vraiment.

Exprimez-vous !

Pensez-vous que la décision de l’ANSM de classer certains vaccins comme ‘substances vénéneuses’ renforce votre confiance envers ces produits médicaux, ou bien cela suscite-t-il des doutes et des inquiétudes quant à leur sécurité ? Partagez votre point de vue et vos réflexions dans les commentaires ci-dessous.

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *