prostitution

Plongez au cœur du cirque politique et sanitaire, où nos libertés jonglent avec l’article 4 – des dérives sectaires. Madame-Raleuse.com met en lumière le discours d’Olivier Véran annonçant la répression à qui ose défier les décisions politiques, où la bienveillance se transforme en oppression. Accrochez-vous, le spectacle commence, et demain pourrait bien être le climat de la tyrannie.

Le cirque politique

Ah, le joyeux cirque de la politique et de la santé publique ! Un spectacle où les acteurs gouvernementaux jonglent avec nos libertés individuelles comme s’ils manipulaient des balles enflammées. Mais que serait-ce sans nos chers ministres et leur théâtre de l’absurde ?

Adopter avec force un article qui semble être plus une privation de liberté qu’autre chose ? Bravo, messieurs, dames, vous avez réussi à nous rendre nostalgiques des bons vieux jours où nous pouvions choisir nos chaussettes sans craindre la répression étatique.

Et parlons-en maintenant de Véran, ce champion de l’oratoire qui, malgré ses tentatives vaillantes, se fait huer comme un comique raté sur une scène trop grande pour lui. Sa déclaration à la “franchement quand je vous entends j’ai bien fait de venir , vous pourrez crier quand j’aurai parlé, là vous aurez une raison de le faire, mais pas avant !” est un véritable bijou de diplomatie. Non vraiment, Monsieur Véran, votre capacité à vous attirer les foudres de la populace est aussi impressionnante que celle d’un jongleur avec un seul bras.

Les illusions de la bienveillance

Quant à notre cher Pr #Raoult, le comparer à un gourou dans ce contexte, c’est comme comparer une baguette fraîche à un vieux bout de pain rassis. Mais bon, il faut bien trouver un bouc émissaire pour détourner l’attention des véritables maîtres de la manipulation, n’est-ce pas ?

Et que dire de cette obsession à protéger les plus fragiles ? Ah oui, bien sûr, protéger les plus fragiles en les enfermant dans un carcan de restrictions, en leur refusant le droit de choisir ce qu’ils mettent dans leur corps. C’est ça, la bienveillance à la française : protéger les gens de la liberté en les maintenant sous cloche.

Et puis, ces ministres millionnaires qui prétendent nous représenter, c’est comme confier les clés du zoo à un troupeau de lions affamés. Mais bon, qu’importe, tant qu’ils continuent à jongler avec notre bien-être pour assouvir leurs propres intérêts, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, n’est-ce pas ?

Alors, chers concitoyens, réjouissons-nous ! Car si la pandémie de hier nous prive de notre liberté aujourd’hui, demain promet d’être encore plus répressif. Ah, quelle perspective réjouissante ! L’heure de la signature du traité de l’OMS approche à grands pas, tout comme la tyrannie !

Citation de Madame-Raleuse.com

En France, la politique sanitaire est devenue un spectacle grotesque où la répression gouvernementale et les illusions de bienveillance se disputent la scène, au détriment de nos libertés.

Exprimez-vous !

À quand le réveil face à cette comédie tragique de la politique sanitaire ? Qu’en pensez-vous ? Laissez votre commentaire ci-dessous.

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *