promesses

Madame-Raleuse.com vous ouvre les portes du scandale Écophyto ! Préparez-vous à découvrir comment le gouvernement, en partenariat avec la FNSEA, jongle avec les promesses tout en mettant les agriculteurs dans une position difficile. Laissez-vous emporter dans cette histoire de politique, d’environnement, et de déceptions à répétition.

Le jonglage du Gouvernement

Ah, c’est tellement rassurant de voir notre gouvernement jongler avec nos attentes comme des pros du cirque ! Vous vous souvenez quand, avec la complicité de la FNSEA, le gouvernement avait annoncé fièrement une pause dans le plan Ecophyto pour apaiser la colère des agriculteurs ? Eh bien, accrochez-vous, car maintenant, ils annoncent déjà qu’ils vont relancer le plan Ecophyto dès cette année ! C’est tellement touchant de voir à quel point ils tiennent leurs promesses, non ?

Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique, nous explique qu’ils n’ont pas vraiment donné le feu vert à de nouvelles molécules ou changé les règles pour protéger les riverains et les zones de captage d’eau potable. Oh, quelle déception pour ceux qui espéraient une petite dose de pesticides avec leur eau du robinet !

Mais ne vous inquiétez pas, il assure comprendre notre “inquiétude”. Oui, bien sûr, il comprend. Parce que la santé et la biodiversité, c’est sacré, sauf quand ça ne l’est pas.

Et puis, il nous fait un cadeau en nous laissant trois semaines de suspense jusqu’au Salon de l’agriculture pour rediscuter des outils du plan. Parce que rien ne vaut un bon suspense pour animer la vie politique, n’est-ce pas ?

Madame-Raleuse.com vous ouvre les portes du scandale Écophyto ! Préparez-vous à découvrir comment le gouvernement, en partenariat avec la FNSEA, jongle avec les promesses tout en mettant les agriculteurs dans une position difficile. Laissez-vous emporter dans cette histoire de politique, d’environnement, et de déceptions à répétition.

Les promesses en papier mâché

Ah, la transition écologique, cette grande comédie où les promesses sont aussi fragiles que la carapace d’un escargot. Mais rassurez-vous, avec la bénédiction de la FNSEA, ils vont aussi discuter de l’utilisation de 250 millions d’euros supplémentaires consacrés à la protection de la nature et de l’eau en 2024 afin de réduire le recours aux pesticides. Parce que dépenser de l’argent, c’est bien, mais le dépenser de manière intelligente, c’est encore mieux, non ?

Et bien sûr, la France a son propre indicateur pour mesurer l’usage des pesticides, parce que pourquoi se conformer à un indicateur européen ? C’est tellement plus amusant de faire bande à part et de se plaindre que ça ne reflète pas la réalité.

Enfin, le Green Deal européen, c’est bien joli, mais Christophe Béchu se demande où est la cohérence quand on interdit les pesticides en France, mais qu’on les importe joyeusement d’ailleurs pour les vendre dans nos supermarchés. C’est vrai ça, où est la cohérence ? Peut-être qu’elle est planquée dans un des tiroirs du ministère de la Transition écologique, qui sait ?

En tout cas, avec la bénédiction de la FNSEA, on peut être sûrs d’une chose : notre gouvernement sait comment manipuler les citoyens en colère et jongler avec ses attentes. Vivement le prochaine épisode de “La Transition Écologique : La Grande Farce” !

Encore une fois, le gouvernement a brillé dans l’art de l’enfumage politique et de la manipulation. Restez vigilant et n’oubliez pas de partager vos opinions sur cette affaire !

Citation de Madame-Raleuse.com

Les promesses gouvernementales pour soutenir nos agriculteurs sont aussi solides que du beurre fondu en plein soleil, et les agriculteurs sont laissés à brouter les résidus de ces discours creux.

Exprimez-vous !

Et vous, que pensez-vous de cette danse des promesses et de la complicité avec la FNSEA dans le monde agricole ? Êtes-vous surpris de l’abandon des promesses ? Partagez vos réflexions et réactions ci-dessous !

(source : Le Figaro)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *