La santé, un privilège des fortunés : Quand l’argent achète la priorité médicale

ÉcomomieSanté
santé pour élite

Plongez dans le monde impitoyable de la santé où l’argent règne en maître et où même l’urgence devient un luxe réservé à une élite fortunée. Dans cette chronique acerbe de Madame-Raleuse.com, découvrez comment notre système de santé dégénère en un marché où la détresse humaine est reléguée au second plan.

Révélation au CHU

Dans le tumulte des couloirs surchargés d’un CHU, une patiente découvre avec stupeur l’absurde réalité du système de santé. La santé, autrefois considérée comme un droit fondamental, se transforme peu à peu en un privilège exclusif réservé à une élite fortunée. Dans cette épopée kafkaïenne, les urgences se muent en véritables marchés où l’argent dicte qui peut accéder aux soins en priorité.

Imaginez-vous, ressentir une douleur lancinante dans le ventre et réaliser que pour obtenir un rendez-vous en urgence, il faut sortir sa carte de crédit et acheter sa place dans la file d’attente. La patience et la détresse n’ont plus leur place dans ce monde où l’argent parle plus fort que la détresse humaine.

Les soins VIP et les salons de Santé

Les hôpitaux élaborent désormais des forfaits VIP, offrant à leurs clients privilégiés des soins de luxe pendant qu’ils attendent leur tour. Des massages thérapeutiques en attendant une opération ? Pourquoi pas ! Après tout, rien de tel qu’un peu de confort pour oublier la déliquescence du système de santé.

reponse-1

Mais la patiente, lassée de jouer les figurantes dans ce théâtre du grotesque, prend une décision radicale : elle se tourne vers la polyclinique, préférant renoncer aux services surchargés du CHU. Après tout, là-bas, au moins, le radiologue ne décidera pas arbitrairement de sa priorité en fonction de son portefeuille. Quelle ironie, n’est-ce pas ? Même dans le service public, tout semble désormais se monnayer, laissant les plus vulnérables à la merci d’un système dégénéré et déshumanisé.

Dans un geste teinté d’humour noir, la patiente adresse une copie de la réponse du CHU à son médecin, accompagnée d’une image illustrant l’absurdité de la situation. Et pour clore cette comédie tragique, elle lance un appel désespéré : “Si l’euthanasie se légalise, gardez-moi une place. Ras-le-bol de cette société où même le service public est devenu un terrain de jeu pour les plus nantis.”

fleurs 1
fleurs 1

Citation de Madame-Raleuse.com

La santé, désormais réservée aux plus riches : une comédie tragique où même l’urgence se monnaie au prix fort.

Exprimez-vous !

Et vous, que pensez-vous de cette dérive vers un système de santé où l’argent prime sur la détresse humaine ? Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous !

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *