Le Sénat français rejette le congé menstruel : Retour au Moyen Âge ?

Santé
cycle menstruel

Accrochez-vous, car Madame-Raleuse.com dévoile une vérité aussi choquante que révélatrice : le Sénat français vient de rejeter le congé menstruel. Plongez dans les méandres de cette décision archaïque et découvrez pourquoi le progrès social semble encore une fois piétiné. Lisez la suite pour comprendre les enjeux et l’absurdité de cette situation.

Rire et sarcasme face à la décision du Sénat

Ah, quel moment excitant pour la progression de notre société vers le Moyen Âge ! Les sénateurs, toujours prompts à défendre l’égalité des chances entre les genres… enfin, tant que cela ne perturbe pas leur petite bulle de confort, ont catégoriquement rejeté la proposition de congé menstruel. Parce qu’évidemment, quoi de plus menaçant que des femmes se permettant d’être indisposées par leurs propres corps ?

C’est un véritable ballet d’arguments hilarants qui a accompagné ce rejet. La droite, toujours à l’avant-garde du progrès, a soulevé des préoccupations concernant les “effets secondaires non désirés” d’un congé menstruel. Oui, parce que donner à une femme le droit de ne pas se torturer pendant ses règles, c’est sûr, ça va détruire l’économie et déclencher une crise nationale ! Merci, messieurs, pour votre vision clairvoyante.

Des préoccupations “essentielles” : discrimination et finances publiques

Et puis, bien sûr, il y a cette crainte de la “discrimination à l’embauche”. Parce qu’embaucher une femme fertile qui pourrait, à tout moment, être victime de ses propres fonctions biologiques, c’est un risque que personne ne devrait prendre, n’est-ce pas ? Peut-être devrions-nous envisager d’installer des écuries dans les entreprises pour accommoder ces créatures à l’anatomie imprévisible.

Oh, et n’oublions pas la préoccupation touchante pour les finances de la Sécurité sociale ! Parce qu’évidemment, soulager la souffrance de la moitié de la population pourrait s’avérer être un fardeau insupportable pour notre cher système de santé. Je suppose que les saignements menstruels sont une question de choix personnel, tout comme les paillettes dans le café du matin.

Bref, encore une fois, le Sénat montre à quel point il est à l’écoute des besoins de la population, surtout ceux de la population féminine. C’est si réconfortant de savoir que nos dirigeants veillent jalousement à ce que les femmes restent bien à leur place : dans la douleur et le silence. Bravo, messieurs, vous avez réussi à faire reculer l’humanité d’un bon millénaire.

Citation de Madame-Raleuse.com

En rejetant le congé menstruel, le Sénat français célèbre l’obscurantisme et la souffrance féminine, reléguant les femmes au statut de citoyennes de seconde classe.

Exprimez-vous !

Le rejet du congé menstruel par le Sénat français : progrès ou régression sociale ? Qu’en pensez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous !

(source : BFMTV)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *