Loi sur les mesures d’urgence: La Cour Fédérale désavoue Trudeau dans le scandale du “Convoi de la Liberté” – Une victoire contre la répression gouvernementale !

JusticeLiberté
camion généré par craiyon

Madame-Raleuse.com frappe encore fort ! Dans cette chronique explosive, découvrez comment la Cour fédérale vient de mettre un coup de pied dans la fourmilière du gouvernement Trudeau en déclarant ‘illégale’ la Loi sur les mesures d’urgence dans l’affaire du ‘Convoi de la Liberté’. Une lecture que même Ottawa ne veut pas que vous fassiez !

“Convoi de la Liberté” : la Cour fédérale torpille la Loi sur les mesures d’urgence

Enfin, la Cour fédérale vient semer la pagaille en déclarant la Loi sur les mesures d’urgence “illégale.” Franchement, le gouvernement Trudeau doit se demander s’il a acheté un billet pour une comédie ou s’il est coincé dans un drame politique.

Selon la Cour, utiliser la Loi pour disperser les camions-remorques était une atteinte à la liberté d’expression. Parce que bloquer des ports d’entrée avec des poids lourds, c’est le nouveau discours politique à la mode, évidemment.

Le juge Richard Mosley ne mâche pas ses mots. Selon lui, l’occupation du centre-ville d’Ottawa et le blocage des ports n’étaient pas une “crise nationale”. C’était juste un petit rassemblement hivernal, comme un marché de Noël, mais sans les lumières scintillantes.

Pourtant, Ottawa ne se laisse pas démonter ! Chrystia Freeland, la vice-première ministre, déclare: On respecte complètement le système indépendant judiciaire du Canada, mais avec tout le respect, on n’est pas d’accord avec cette décision et on va aller en appel. Ah, la diplomatie politique dans toute sa splendeur.

Et pendant ce temps, l’opposition célèbre. Pierre Poilievre invite les gens à rejoindre le Parti conservateur, car il faut bien réparer les dégâts causés par Trudeau. “Il a violé les droits pour réprimer illégalement nos citoyens. Unir le pays pour la liberté, ouais ! ” lance-t-il, comme s’il venait de marquer un but.

Réactions politiques et espoirs : le “Convoi de la Liberté” secoue Ottawa

Yves-François Blanchet suggère que Trudeau aurait pu éviter tout ça s’il avait agi plus vite. Oui, bien sûr, comme si déployer plus de policiers et ouvrir un dialogue étaient un jeu d’enfant. Qui aurait pensé à ça plus tôt ?

Jagmeet Singh critique tout le monde, du fédéral au municipal, pour leur manque de leadership. Le Nouveau Parti Démocratique avait appuyé la proclamation de la Loi, mais maintenant, c’est comme s’ils disaient, “On était avec vous jusqu’à ce que ça devienne compliqué.”

En somme, la Cour fédérale a lancé une boule de neige sur le “Convoi de la Liberté,” et Trudeau essaie de la faire fondre en appel. C’est comme une telenovela politique, mais avec moins de glamour et plus de camions. Et encore une victoire contre cette répression qui prétend diriger le monde !

Citation de Madame-Raleuse.com

La Cour tranche : la ‘Liberté’ du ‘Convoi’ met un frein à l’abus de la Loi sur les mesures d’urgence, une victoire pour tous ceux qui résistent à la répression gouvernementale !

Exprimez-vous !

Et vous, pensez-vous que la Cour a pris la bonne décision en déclarant illégale la Loi sur les mesures d’urgence dans l’affaire du “Convoi de la Liberté” ? Envisagez-vous la possibilité qu’un tel jugement puisse un jour intervenir en France pour les répressions subies par les citoyens lors des manifestations ? Partagez votre point de vue et rejoignez le débat !

(source : Le journal du Quebec)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *