gabriel attal généré par craiyon

Plongez dans l’univers captivant de l’agriculture française, où Madame-Raleuse.com révèle les coulisses du théâtre politique d’Attal. Accrochez-vous, car cette plongée dans le chaos agricole promet des révélations et des rebondissements à chaque paragraphe !

Le théâtre politique d’Attal

Ah, Attal, le virtuose du discours théâtral ! On voit bien qu’il a fréquenter assidûment les cours de théâtre. Tel un maestro devant son tas de foin, il a déployé tout son savoir-faire oratoire. Une véritable démonstration de posture, faisant croire au public ébahi : “Je vous ai entendu, je vous comprends, voici ce que je vous propose.” Applaudissements, s’il vous plaît !

Mais peu importe la générosité du gouvernement français, en réalité, tout ça, c’est une vaine promesse. Feinte ou sincère, vérifiée ou pas, la vraie solution se trouve ailleurs. Où, me demanderez-vous ? Eh bien, bien sûr, à Bruxelles, et pas à Paris. Parce que c’est là-bas que se trament les affaires agricoles de l’UE, avec leur Politique Agricole Commune (PAC) qui règne en maître sur tout : normes écologiques, importations, aides, paperasserie administrative, bref, tout ce qui fait palpiter le cœur des revendications.

Un appel à une redéfinition globale du modèle agricole face aux illusions politiques d’Attal

Et puis, plongeons dans l’environnement, un sujet encore plus grandiose que le dernier numéro d’Attal. Ce ne sont pas des bidouillages locaux qui sauveront la mise, oh non ! Il nous faut une redéfinition totale du modèle agricole européen, voire mondial. Mais, tenez-vous bien, on n’a rien entendu de concret. Surprise, la magie noire opère !

Apparemment, Attal n’a pas réussi à mystifier tout le monde. Surtout pas ceux qui ont compris que le vrai cirque se déroule à Bruxelles, au niveau européen, et que la France ne peut pas jouer au super-héros solo. Même si les annonces paraissent aussi séduisantes qu’un tour de passe-passe, on réalise vite qu’elles ne vont pas mûrir aussi vite qu’une bonne bouteille de vin.

Malgré quelques barrages qui sont ou seront levés, les autres agriculteurs poursuivent l’action. Quand à la FNSEA, son président demande de poursuivre les mobilisations ! Anticipation du prochain épisode de ce soap opera agricole : Paris sera-t-elle le théâtre d’un assaut ? En tous cas, félicitations à tous les acteurs pour avoir créé un moment inoubliable dans le panorama agricole français !

Citation de Madame-Raleuse.com

Entre le théâtre politique d’Attal et la caravane vers Bruxelles, l’agriculture française devient le décor d’une saga épique, où les applaudissements ne résonnent pas uniformément.

Exprimez-vous !

Attal a-t-il vraiment convaincu tous les agriculteurs ou y a-t-il encore des barricades à lever ? Pensez-vous que les mesures annoncées sont réalisables et seront mises en place ? Quel rôle pensez-vous que Jérôme Bayle a joué dans cette pièce politique ? Partagez votre opinion sur l’avenir de l’agriculture française et engagez-vous dans la conversation !

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

  1. La France disparaît peu à peu car rien ne change et devient un pays en total déclin, un pays de fonctionnaires, un pays de tourisme à + de 80%, car la france est devenue le Plus Grand restaurant du monde du tourisme, mais le service laisse à désirer et enfin avec une police armée pour maitriser les esclaves issus de l’immigration ou toutes manifestations. Les Taxes et les contrôles sont accrus. C’est aussi l’élargissement de l’Europe qui a permis de tirer les salaires vers le bas et précaires. Quand on réfléchit à l’Ukraine dont le salaire Moyen est très bas 200€/ mois on comprends pourquoi certains défendent l’Ukraine et sa pauvreté, des esclaves créés par l’Europe et exploités par l’Europe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *