sdf rue

Madame-Raleuse.com se penche sur le suspense entourant le nouveau plan pauvreté. Dans un contexte de reports incessants, elle vous invite à réfléchir sur les attentes suscitées par cette grande annonce.

Le Mystère du nouveau plan pauvreté : Attentes, suspense et incertitudes

Ah, quel suspense insoutenable ! Les associations, qui ont été baladées de janvier à l’été en attendant cette grande révélation ! On se demande si le gouvernement va nous surprendre avec des annonces incroyablement innovantes ou s’il va simplement nous servir un catalogue de mesures qu’on connaît déjà par cœur. C’est tellement amusant de faire durer le suspense comme ça, n’est-ce pas ?

Et puis, ce contexte d’inflation et d’aide alimentaire “à bout de souffle”, c’est tellement le moment idéal pour annoncer des mesures révolutionnaires. Rien de tel que de faire languir tout le monde pendant des mois pour finalement dévoiler des solutions qui ne changeront probablement pas grand-chose à la situation actuelle.

Les défis de la lutte contre la pauvreté : des attentes et des inquiétudes

Mais rassurez-vous, les grands axes du plan ont été officiellement dévoilés : prévention de la pauvreté dès l’enfance, retour à l’emploi, lutte contre la grande exclusion, et bien sûr, des mesures pour que la transition écologique ne gêne pas trop les plus démunis. Parce que la lutte contre le réchauffement climatique, c’est bien, mais pas au détriment des pauvres, voyons !

Et puis, il y a toutes ces mesures déjà annoncées, comme le “pass colo” pour les enfants de CM2. Parce que c’est bien connu, la colonie de vacances, c’est le remède miracle contre la pauvreté. Et ouvrir les collèges de 8 heures à 18 heures, c’est évidemment la clé pour résoudre l’inégalité scolaire. Pourquoi n’y avons-nous pas pensé plus tôt ?

Enfin, il y a cette “inquiétude immense” de la Fondation Abbé Pierre. Ils veulent une hausse de 10 % des aides au logement, une revalorisation du RSA, et un triplement du “chèque énergie”. Rien que ça ! On sent vraiment la détermination du gouvernement à résoudre tous les problèmes en un claquement de doigts.

Citation de Madame-Raleuse.com

Le nouveau plan pauvreté : un suspense digne d’un thriller, où l’attente éternelle devient la meilleure arme contre la misère ! 🤔💸 #PauvretéEnSuspens

Exprimez-vous !

Et vous, chers lecteurs, quelles sont vos attentes pour ce nouveau plan pauvreté ? Croyez-vous qu’il apportera de véritables solutions ou sera-t-il simplement un coup de communication de plus ? Partagez vos réflexions ci-dessous !

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

  1. Après avoir coupé les vivres en supprimant les subventions aux restos du cœur et autres associations d aide alimentaire, la ministre a pleuré misère auprès des milliardaires, vraissemblablement en leur octroyant des avantages fiscaux démesurés remboursant largement le “don”…

    Mais tout le monde triche dans l histoire: après avoir reçu au bas mot 35 M d’€ des gentils milliardaires et banquiers, les restos du cœur continuent d affirmer à ceux qui ont un besoin vital de victuailles, qu ils sont ruinés et n ont que des miettes avariées(permettant aux grands distributeurs d obtenir de solides réductions d impôts en refillant ce qui est toxique à force de pourrir-moisir et autres salopetés immangeables, même les chiens gloutons n y touchent pas) à leur offrir!
    Et lorsque Lancôme leur offre des cartons de produits raffinés, juste avant la fête des mères, curieusement, les mamans”bénéficiaires” n en voient pas la couleur, par contre…qu en font donc responsables et bénévoles?

    Coluche n a pas créé les restos dans cet esprit là, que diable!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *