Olaf Scholz défie les États-Unis pour sauver Julian Assange : La justice en question

Justice
assange

Madame-Raleuse.com vous dévoile le récit captivant de la prise de position inattendue d’Olaf Scholz pour sauver Julian Assange. Accrochez-vous, car cette histoire ne manquera pas de vous surprendre et de vous faire réfléchir.

Olaf Scholz : Le chevalier des causes perdues

Tenez-vous bien, le grand Olaf Scholz a jeté son chapeau dans l’arène en s’opposant à l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, provoquant des cris de surprise dans l’auditoire. Qui aurait pensé que notre cher Scholz se lancerait dans une aventure aussi audacieuse ?

Et bien sûr, pourquoi pas ? Après tout, qui a besoin de cohérence juridique quand on peut simplement laisser les dés de la justice rouler comme ils le souhaitent ?175 ans de prison aux États-Unis pour quelques petits secrets ? C’est juste une blague de mauvais goût, n’est-ce pas ?”

L’obscurité du silence politique

Pendant que Scholz se transforme en défenseur des droits des lanceurs d’alerte, d’autres dirigeants politiques préfèrent garder la tête basse, comme s’ils étaient en train de jouer à cache-cache avec la vérité. “Oh non, désolé, nous sommes trop occupés à faire semblant que cette affaire délicate n’existe pas.”

Ah, Scholz, notre défenseur improbable, se frayant un chemin dans le monde des grands méchants pour défendre un homme qui aime s’attirer des ennuis. Parce que dans le grand cirque de la politique, même les défenseurs peuvent avoir leur moment de gloire.

Citation de Madame-Raleuse.com

Olaf Scholz : le politicien qui ose défier l’injustice pour sauver la liberté d’expression.

Exprimez-vous !

Quelle serait votre réaction face à cette prise de position courageuse d’Olaf Scholz pour sauver Julian Assange ? Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous !

(source : Eurativ)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *