OMS : La tyrannie médicale et la bataille pour la liberté – L’appel du Professeur Peronne

LibertéParoles citoyennesSanté
TRAITÉ OMS NON

Préparez-vous à répondre à l’appel du Professeur Peronne ! Dans cet article de Madame-Raleuse.com, plongez au cœur d’une lutte épique contre le traité de l’OMS et rejoignez le combat pour la liberté médicale. Ne manquez pas cette enquête captivante qui vous donnera matière à réfléchir et à agir. Lisez la suite, et prenez part à la conversation qui compte vraiment !

L’OMS, cette vieille tante excentrique

Christian Peronne, médecin et professeur en médecine. Vous savez, ce n’est pas n’importe qui, il a présidé des conseils officiels pendant 15 ans, rien que ça, où ils discutaient de la politique de santé publique, des vaccins, des crises sanitaires et des épidémies. Oh, et devinez quoi ? Il est également le vice-président du groupe d’experts sur la vaccination pour la région Europe à l’OMS. Oui, oui, l’Organisation mondiale de la santé, mais entre nous, l’OMS est un peu comme une vieille tante excentrique désormais, elle se laisse un peu trop influencer par les intérêts privés. D’ailleurs, il paraît qu’un traité de pandémie va être soumis au vote, comme s’ils organisaient une fête costumée, le 24 mai prochain lors de l’Assemblée mondiale de la santé de l’OMS.

Et attention, mes chers amis, si ce traité est adopté, accrochez-vous bien, le directeur général de l ‘OMS va obtenir des pouvoirs exorbitants. On dirait presque le début d’un mauvais film de super-héros, non ? Mais là où ça devient vraiment “drôle”, c’est que personne n’en parle, pas un mot dans les grands médias, un silence assourdissant pour un traité qui pourrait changer le cours de l’histoire. C’est comme si on leur offrait un chèque en blanc et qu’ils disaient “Merci beaucoup, à la prochaine !”.

Et parlons-en de l’OMS ! Ils ont changé la définition de pandémie, comme si c’était juste une recette de cuisine à revisiter. Plus besoin de cadavres pour déclarer une pandémie, maintenant c’est aussi simple que de commander une pizza ! Vous voulez une pandémie ? Hop, servez-vous, pas besoin de preuve de mortalité ! Avec ce traité, les États seront en laisse, obéissant au doigt et à l’œil à l’OMS. Le directeur général pourra déclarer une pandémie pour une grippe de canard, et nous serons tous confinés dans nos cages comme des poulets bio.

La lutte contre la tyrannie technocratique

Alors, oui ! Aujourd’hui, le Professeur Peronne lance un appel à tous les résistants de la vérité et de la liberté ! Si vous en avez marre de voir les super-héros de l’OMS jouer avec nos vies comme s’ils jouaient à SimCity, il est temps d’agir ! On ne peut pas laisser nos États se faire damer le pion par une poignée de bureaucrates en blouse blanche. Sortez vos fourches et vos torches, ou plutôt vos stylos et vos mails !

Alors, hop, on se mobilise sur les réseaux sociaux avec un hashtag à la mode, on écrit à nos élus, on leur pose des questions qui les feront suer comme des otaries, et surtout, on les filme et on diffuse ça partout ! Parce que c’est pas seulement une histoire de santé, c’est une histoire de liberté, mes amis. On va pas laisser l’OMS jouer les dictateurs avec nos vies, non mais oh !

Ah, et j’ai failli oublier, apparemment, nos gouvernements sont en mode parano et veulent carrément punir ceux qui osent ouvrir leur bouche. Vous imaginez ? Bientôt, on risque de se faire arrêter pour avoir dit du mal du gouvernement autour d’un verre de vin. C’est du grand n’importe quoi !

Alors, on se mobilise, on informe, on forme, et surtout, on n’abandonne pas ! C’est notre droit de nous battre contre cette tyrannie technocratique qui veut nous transformer en moutons. Alors, à vos stylos, à vos mails, à vos rendez-vous avec les élus, et ne lâchons rien ! Le combat continue, et il n’est pas question de laisser les autres décider de notre avenir. Allez, hop, en avant, les amis, le temps presse, et les idiots au pouvoir n’attendent que ça : qu’on leur dise “merci” en baissant la tête.

Citation de Madame-Raleuse.com

Face à l’OMS, nous ne sommes pas des cobayes, mais des citoyens libres qui refusent d’être muselés.

Exprimez-vous !

Sommes-nous prêts à sacrifier notre liberté au nom d’une supposée sécurité sanitaire ? Partagez votre opinion dans les commentaires !

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *