Santé publique en péril : Les tours de magie du Gouvernement et le grand jeu de la crise hospitalière

Santé
lits d’hôpitaux généré par craiyon

Dans cet article cinglant, Madame-Raleuse.com dévoile son regard acéré sur la gestion gouvernementale de la crise hospitalière et de la santé publique. Accrochez-vous, car le ton est incisif et les vérités dérangeantes sont servies avec une pointe d’humour mordant. (source : France Info)

La magie du Gouvernement

Ah, quelle brillante stratégie du gouvernement pour résoudre la pénurie de personnel à l’hôpital ! On ferme des lits, puis on les rouvre magiquement comme par enchantement. C’est tellement évident, pourquoi n’y avons-nous pas pensé plus tôt ? Aurélien Rousseau, ce magicien de la santé, nous promet la réouverture de “3 000 à 4 000 lits” d’ici la fin de l’année. Applaudissements, s’il vous plaît, pour cette démonstration de gestion éclairée.

Et bien sûr, le seul combat du ministre de la Santé, c’est de “recruter et de fidéliser” le personnel. Parce que, évidemment, il n’y a aucune responsabilité du gouvernement dans la situation actuelle. C’est comme si le gouvernement disait : “On vous a réprimés, on n’a pas réussi à protéger correctement le personnel médical, mais on va quand même réouvrir des lits, youpi !”. C’est tellement réconfortant de savoir que la solution à la crise sanitaire est aussi simple que de jouer à cache-cache avec des lits d’hôpital.

Et bien sûr, l’augmentation de la rémunération du personnel, c’est la cerise sur le gâteau. Parce que pendant des années, le problème était simplement un “sujet de salaire”, rien de grave, juste une petite question d’argent. Merci au génie gouvernemental d’avoir résolu cela en partie. Qui aurait pensé que l’argent pouvait motiver les gens à rester dans le secteur de la santé ? Certainement pas les soignants qui l’ont réclamé depuis des lustres.

Le grand jeu de la Santé publique

Et que dire de ces campagnes de recrutement ? Les meilleurs du monde, paraît-il. On rouvre des lits, on recrute du personnel, et hop, la santé publique est sauvée. C’est tellement simple que ça en devient un jeu d’enfant. D’ailleurs, peut-être que tout ça n’est qu’un jeu pour le gouvernement. “Prenons des décisions qui détruisent le système de santé, puis amusons-nous à réparer les dégâts !”. Un vrai plaisir pour eux, une catastrophe pour le reste d’entre nous.

Allez, bravo au gouvernement pour ce numéro de prestidigitation. On a hâte de voir la suite de ce spectacle de gestion sanitaire. Peut-être qu’ils vont nous sortir un lapin de leur chapeau pour symboliser la résilience du système de santé.

Citation de Madame-Raleuse.com

Quand le gouvernement jongle avec la santé publique, c’est un numéro de prestidigitation où les lits disparaissent, la rémunération devient magique, et la crise hospitalière devient le spectacle le plus hilarant de la décennie.

Exprimez-vous !

Face à la gestion gouvernementale de la crise hospitalière, pensez-vous que les annonces de réouverture de lits et d’augmentation de salaires sont des solutions concrètes, ou simplement des tours de passe-passe pour détourner l’attention des véritables problèmes du système de santé ? Partagez vos réflexions et expériences en commentant ci-dessous.

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *