Scandale chez Adecco : Le fichage éthnique qui a secoué la france pendant deux décennies

Justice
adecco discrimination justice

Plongez dans l’incroyable saga du fichage ethnique chez Adecco, révélée par Madame-Raleuse.com. Une histoire de discrimination, de courage, et de justice retardée qui vous captivera dès les premiers instants. Accrochez-vous, car cette affaire révèle les dessous sombres du monde de l’intérim, et vous ne voudrez pas manquer une miette de ce récit captivant.

L’incroyable saga du fichage chez Adecco

Ah, le glamour des ressources humaines, là où le fichage ethnique prend une toute nouvelle dimension ! Dans le péplum épique intitulé “Procès Adecco : Le Code Noir de l’Intérim“, nous sommes transportés dans les méandres d’une discrimination aussi vieille que la momie de Toutankhamon.

Imaginez-vous, en plein cœur de Paris, dans le charmant quartier de Montparnasse, où Adecco, cette agence d’intérim, jouait à Tetris avec les CV en fonction de la couleur de peau. C’était comme un jeu de société, mais au lieu de “Jaune c’est pièce suivante”, c’était “Noir, direction PR4, c’est bon pour les archives !”

Oh, et ces directeurs d’agence, ils étaient de vrais Picasso du fichage, avec leurs codes PR1 à PR4. PR1 pour les “blancs avec une bonne présentation”, PR2 pour les “blancs avec une mauvaise présentation” (ben voyons, même les blancs ont leur propre classement !), PR3 pour les “Maghrébins”, et oh là là, le chef-d’œuvre, le PR4 réservé aux “intérimaires noirs” ! Quelle créativité, quelle subtilité ! On aurait presque cru à une exposition d’art moderne, mais avec plus de préjugés.

Et c’est là qu’arrive le héros de cette tragi-comédie, Gérald Roffat, le stagiaire qui a dit “Non” ! Le seul à comprendre que l’éthique et le fichage ethnique ne font pas bon ménage, et qui a décidé de lancer un S.O.S Racisme. Bravo Gérald, vous avez offert à la justice l’opportunité de jouer les détectives pendant plus de deux décennies ! Tout ça pour finir dans une saga judiciaire aussi longue que le Serpentard à la cafétéria de Poudlard.

Le grand final et les rebondissements

Et que dire de ces témoignages, véritables pépites d’anthologie ! Des cadres d’Adecco qui avouent presque en mode confessions nocturnes à la caméra cachée, des clients d’Eurodisney qui semblent plus intéressés par la couleur de peau que par les attractions ! C’est comme un soap opera, mais avec des enjeux socio-politiques et un peu moins de glamour.

Et maintenant, place au grand final, où Adecco risque de payer une amende aussi salée qu’un verre de vin français dans un restaurant touristique. Mais ne vous inquiétez pas, la bataille continue ! Les associations ont demandé la levée des scellés, histoire de dévoiler au grand jour tous les secrets de cette intrigue. Car après tout, comme le disait si bien Christian Jaque, “La justice n’a pas d’ami, mais elle a un sens du timing aussi imprévisible qu’un épisode de Game of Thrones”. Qui aurait cru qu’un simple stage en Ressources Humaines pourrait déboucher sur un tel blockbuster judiciaire ? Eh bien, à Paris, tout est possible, même les twists les plus inattendus !

Citation de Madame-Raleuse.com

Le fichage chez Adecco : quand l’éthique professionnelle prend des vacances et que la discrimination devient un code de couleur.

Exprimez-vous !

Quelle serait votre réaction face à de telles pratiques de fichage ethnique ? Partagez vos réflexions dans les commentaires ci-dessous et engageons-nous dans cette conversation cruciale sur l’égalité et la justice au travail !

(source : France 3)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *