vacances

Préparez-vous à être scandalisés ! Madame-Raleuse.com dévoile les dessous choquants d’une décision du Conseil Constitutionnel sur les congés payés des salariés malades. Attachez vos ceintures et plongez dans un monde où la santé des travailleurs est sacrifiée sur l’autel de la bureaucratie. Vous n’êtes pas prêts pour ce que vous allez découvrir…

Le Conseil Constitutionnel tranché…

Ah, le Conseil constitutionnel a tranché sur le dilemme des congés payés pendant un arrêt maladie ! C’est tellement excitant de voir nos institutions se pencher sur des questions aussi cruciales pour notre quotidien… ou pas. Donc, selon ces sages, notre cher code du travail français est totalement en phase avec notre Constitution sur ce sujet ô combien crucial des vacances forcées pour les malades. Parce que, vous savez, il est essentiel que notre législation soit à la hauteur quand il s’agit de déterminer qui mérite vraiment un repos bien mérité sur la plage et qui devrait simplement se contenter de rester alité à la maison.

Oh, mais bien sûr, tout cela fait suite à une série de décisions judiciaires où la Cour de cassation a décidé que les pauvres âmes en arrêt maladie, peu importe la raison, devraient également pouvoir s’offrir le luxe de prendre des vacances payées. Quelle révolution ! Vous pouvez presque entendre les applaudissements retentir dans les couloirs des tribunaux.

Un Gouvernement qui piétine…

Cependant, tandis que l’Europe, avec sa directive de 2003, nous implore de garantir à tous nos citoyens un minimum de quatre semaines de congés annuels, nous autres, têtus Français, préférons parfois faire les choses à notre manière. Parce que bon, pourquoi s’embêter à accorder des vacances payées à ceux qui sont malades pour des raisons non professionnelles ? C’est pas comme s’ils avaient besoin de repos, non ?

Ah, mais heureusement, notre gouvernement promet de mettre fin à cette folie. Enfin, dès qu’il aura fini de patienter bêtement pour l’aval du Conseil constitutionnel. Parce que, voyez-vous, la démocratie c’est bien joli, mais ça retarde un peu la mise en place des réformes urgentes, n’est-ce pas ?

Mais bon, ne vous inquiétez pas trop. Même si nos chers Sages ont décidé que tout était parfaitement conforme à nos lois et notre Constitution, le gouvernement devra quand même faire semblant d’agir. Parce que sinon, cela donnerait l’impression qu’ils ont autre chose à faire que de traîner des pieds sur des questions aussi cruciales pour le bien-être de la nation. Et ça, ce serait tout simplement impensable, n’est-ce pas ?

Citation de Madame-Raleuse.com

Priorité nationale : la santé des salariés ou les intérêts politiques ?

Exprimez-vous !

Les salariés malades méritent-ils vraiment d’être privés de congés payés ? Qu’en pensez-vous ? Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous !

(source : Capital)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

  1. il faut bien qu’ils récupèrent les 400 € que se sont octroyés les députés et les 700 € les sénateurs et tout çà pourquoi pas sur les plus faibles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *