zelensky assemblée

Madame-Raleuse.com frappe fort avec un regard acerbe sur le spectacle politique à l’Assemblée nationale lors de la visite de Volodymyr Zelensky. Accrochez-vous, ça va secouer ! Découvrez qui a claqué la porte et qui a lancé les piques les plus tranchantes dans ce théâtre d’absurdités politiques.

L’écho du boycott

Ah, la politique française, un sport national où le sarcasme sert souvent de ballon. Alors, enfilons nos crampons de cynisme et plongeons dans l’arène de l’Assemblée nationale, où la venue du président ukrainien, Zelensky, semble être reçue avec autant de chaleur qu’une bise glaciale en hiver.

D’abord à droite, nous avons Nicolas Dupont-Aignan, qui, avec toute la subtilité d’un éléphant dans un magasin de porcelaine, avait annoncé qu’il allait boycotter le discours de Zelensky. Pourquoi ? Apparemment, il refuse d’être complice de ce qu’il considère comme une “instrumentalisation tragique de la guerre par Macron pour des fins politiciennes”. Rien que ça ! On pourrait presque entendre les violons jouer tandis qu’il parle de la nécessité d’une paix, une vision sans doute aussi idyllique que naïve dans le contexte actuel.

À gauche, c’est le festival ! Jérôme Legavre de LFI ne rate pas une occasion de jeter de l’huile sur le feu. Selon lui, Zelensky n’est pas le bienvenu. Il critique le président ukrainien pour avoir suspendu les élections et instauré l’état d’urgence, le plaçant sur le même plan que Poutine. Voilà une comparaison aussi délicate que comparer un camembert avec un roquefort.

Réactions et répliques cinglantes

Et bien sûr, Monsieur Legavre souhaite rediriger les milliards destinés à la défense vers les écoles et les hôpitaux, parce que, après tout, pourquoi pas proposer de payer des craies et des pansements pour les français quand on peut financer les morts en Ukraine ?

Et que serait cette pièce théâtrale sans les répliques cinglantes de la majorité présidentielle ? Anne-Laurence Petel de Renaissance accuse avec une pointe d’acidité les Insoumis de partager un “penchant russe” avec le RN. Pendant ce temps, le macroniste Benjamin Haddad, ne manquant pas de sel, suggère que Zelensky devrait adhérer au Hamas pour se faire applaudir par LFI. Ah, l’ironie ! C’est comme offrir un parapluie percé en pleine tempête.

En somme, cette assemblée ressemble à un magnifique banquet où chaque invité critique non seulement le plat principal mais aussi la manière dont il est servi. Et pendant ce temps, la macronie, avec un air de condescendance presque royale, semble savourer chaque moment de ce chaos, se rappelant que dans le grand théâtre de la politique, c’est souvent celui qui tient le rideau qui a le dernier mot.

Citation de Madame-Raleuse.com

Entre boycotts et sarcasme, l’Assemblée nationale se transforme en arène politique lors de la visite controversée de Zelensky.

Exprimez-vous !

Pensez-vous que le boycott et les critiques contre Zelensky à l’Assemblée nationale reflètent une véritable préoccupation politique ou simplement une manœuvre partisane ? Partagez vos opinions dans les commentaires !

(source: Le JDD)

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *