Donald Trump : Dictateur d’un jour et stratagèmes électoraux absurdes – La campagne présidentielle qui défie la raison

Politique
donald trump généré par craiyon

Dans ce récit, Madame-Raleuse.com nous emmène dans l’univers déconcertant de la campagne présidentielle américaine, où Donald Trump, en lice pour un retour fracassant à la Maison Blanche, nous offre une nouvelle performance digne d’une comédie satirique. Accrochez-vous pour une exploration sarcastique de ses déclarations, car Madame-Râleuse décortique avec brio les promesses éphémères d’un dictateur d’un jour. (source : Huffpost)

Le dictateur d’un jour

Oh, la dernière nouvelle sensationnelle ! Donald Trump, ce visionnaire de l’auto-dérision, promet de devenir dictateur, mais juste pour la journée, parce qu’il aime les CDD. En route vers la Maison Blanche version 2.0, l’ancien président a décidé de pimenter sa campagne avec des déclarations aussi subtiles qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Lors d’un meeting dans l’Iowa, Trump a été interrogé sur ses éventuelles vengeances tyranniques par un journaliste de FoxNews, la chaîne qui, comme chacun sait, pratique un journalisme aussi objectif qu’un chat essayant d’attraper sa propre queue. La question était simple : “Promettez-vous de ne pas abuser de votre pouvoir pour vous venger ?” Et la réponse de Trump était tout aussi simple : “Seulement le premier jour.” Quel homme de parole ! On peut sentir l’Amérique retenir son souffle, se demandant si c’est un engagement de campagne ou le pitch d’un nouveau blockbuster hollywoodien.

La stratégie machiavélique de Trump

L’intervieweur a alors cherché à obtenir plus de détails, comme si Trump venait de dévoiler le scénario du prochain film à succès. Et le milliardaire a expliqué son plan machiavélique : “Je veux fermer la frontière et je veux forer, forer, forer.” Ah, la diplomatie à l’état brut, la poésie de la politique. Rien de tel qu’un peu de forage pour résoudre tous les problèmes du monde.

Bien sûr, l’équipe de Joe Biden n’a pas manqué de réagir. Une porte-parole a déclaré dans un communiqué cinglant : “Donald Trump nous a dit ce soir exactement ce qu’il allait faire s’il était réélu, et il a dit qu’il serait un dictateur le premier jour. Tous les Américains devraient le croire.” Oui, parce que les promesses de dictature sont le meilleur moyen de gagner la confiance des électeurs, n’est-ce pas ?

Malgré les comparaisons peu flatteuses avec Hitler et Mussolini, Trump continue de dominer les sondages pour les primaires républicaines. On peut imaginer les autres candidats républicains se demandant s’ils devraient ajouter “aspirant dictateur” à leur CV pour rester compétitifs. Et, bien sûr, Trump a choisi de briller par son absence lors du troisième débat entre les candidats républicains. Peut-être qu’il était occupé à rédiger son discours d’acceptation pour le prix du dictateur le plus éphémère de l’histoire politique.

Citation de Madame-Raleuse.com

Trump, le temps d’une journée : quand la politique devient un spectacle d’un seul acte, avec forages et frontières en vedette. Dictateur éphémère, comédie éternelle.

Exprimez-vous !

Que pensez-vous de la perspective d’avoir un président qui promet d’être dictateur pour un jour, mais seulement dans le monde loufoque de la politique ? Partagez vos réflexions sur cette campagne présidentielle déroutante et ses déclarations extravagantes.

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *