Franc-maçonnerie, assassinats et militaires: L’enquête qui secoue la France

Justice
franc-maçonnerie généré par craiyon

Dans cette histoire de génie qui débute par un simple contrôle de police à Créteil, découvrez avec sarcasme les péripéties inattendues impliquant des militaires, la Franc-maçonnerie et une conspiration digne des meilleures telenovelas. Attachez vos ceintures, car le spectacle ne fait que commencer, dévoilant un casting hétéroclite de personnages et des rebondissements dignes d’un scénario de film policier. Bienvenue dans l’univers truculent de Madame-Raleuse.com, où la réalité dépasse souvent la fiction, même la plus rocambolesque.

Une histoire de génie qui commence par un contrôle de police

Ah, quelle histoire passionnante et totalement banale qui a débuté par un simple contrôle de police à Créteil en été 2020. Deux militaires de la DGSE se sont retrouvés pris la main dans le sac, déjouant ainsi par pur hasard une tentative d’assassinat contre une éminence du monde du coaching en entreprise. Quelle chance incroyable pour le coaching en entreprise d’avoir des sauveurs inattendus en uniforme !

Bien sûr, au fur et à mesure des interrogatoires, il s’est avéré que ces deux intrépides militaires faisaient partie d’une officine criminelle d’envergure. Et devinez quoi ? Les principaux cerveaux présumés de cette opération de génie se sont rencontrés dans le cercle très select de la franc-maçonnerie. Rien que ça, la franc-maçonnerie, toujours là où on ne l’attend pas !

La cerise sur le gâteau, c’est cette cellule qui aurait organisé l’assassinat du pilote de rallye Laurent Pasquali en 2019. Vous savez, ce corps enterré et découvert neuf mois plus tard par un promeneur. (source : Wikipédia) Une histoire digne d’un scénario de film, avec un couple du milieu automobile suspecté d’avoir commandité le tout. Mais bon, ils n’ont évidemment pas demandé un assassinat, ils voulaient juste discuter autour d’une tasse de thé.

Et comme si cela ne suffisait pas, un syndicaliste de la CGT de l’Ain jugé “gênant” aurait également été sur la liste des potentiels malheureux à éliminer. C’est vrai que les listes d’épicerie, c’est trop mainstream, ils préfèrent les listes de personnes gênantes.

Le spectacle continue – Les acteurs, les accusations et les mystères

Dans ce dossier à tiroirs, qui s’annonce plus long qu’un jour pluvieux, 23 personnes sont mises en examen. Militaires, chefs d’entreprise, ancien journaliste reconverti, ancien de la DCRI à la retraite, agent de protection rapprochée, armurier… la crème de la crème, on vous dit. Et bien sûr, plusieurs de ces personnes croupissent toujours en prison, probablement en train de se demander comment ils ont atterri dans cette sitcom judiciaire.

Ah, la franc-maçonnerie qui s’invite dans la police, quel cliché original ! Les commanditaires et les exécutants se rejettent mutuellement la responsabilité, comme dans une cour de récréation. Les premiers parlent de simples demandes de pression, tandis que les seconds jurent qu’ils n’ont fait qu’obéir à des ordres innocents, comme des agressions et des meurtres. Rien de bien méchant, vous savez.

Maintenant, on attend avec impatience la décision finale de la juge d’instruction. S’ils décident de faire un procès, ça promet d’être aussi épique qu’un épisode de telenovela. Affaire à suivre, ou pas, c’est selon votre niveau de fascination pour les conspirations maçonniques et les assassinats gênants.

Citation de Madame-Raleuse.com

Quand la franc-maçonnerie devient le casting d’un thriller judiciaire, les assassins prennent des notes en loge et les militaires font du coaching en entreprise. Bienvenue dans le club secret des énigmes françaises, où même les crimes ont une réunion mensuelle.

Exprimez-vous !

Quelle est votre réaction face à la complexité de cette affaire impliquant la franc-maçonnerie, des militaires et des intrigues criminelles ? Pensez-vous que cette histoire reflète des failles profondes dans le système, ou voyez-vous cela comme un scénario improbable digne d’un film policier ? Partagez vos réflexions en commentaire !

(source : Le Parisien)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *