La France en crise de bonheur : Entre baguettes déprimées et politiciens gavés de caviar

Râler pour râler
france 27eme place pays du bonheur

Madame-Raleuse.com vous dévoile une vérité amère : la France, ce pays jadis réputé pour son amour, son vin et son fromage, sombre inexorablement dans les abysses du malheur, en plongeant à la 27e place classement mondial du bonheur. Préparez-vous à plonger au cœur d’une analyse incisive et sarcastique de notre réalité sociale et politique. Êtes-vous prêts à affronter la vérité ?

La descente aux enfers de la France

Oh, mais quelle révélation époustouflante ! La France, ce joyau de la romance, du vin et du fromage, continue son voyage vertigineux vers les abîmes du désespoir dans le classement mondial du bonheur. On peut presque sentir l’arôme des croissants mélancoliques au petit matin.

Imaginez-vous donc, pendant que les Finlandais se baladent avec leurs sourires surgelés, nous autres, les Français, sommes en train de nous noyer dans un océan de baguettes contrariées et de brie déprimé. Ah, mais quelle énigme que voilà !

Pendant ce temps, nos aînés semblent s’accrocher désespérément à un bonheur d’antan, propulsant la France vers une éblouissante 27e place. Mais les jeunes, oh les jeunes, sont tellement accaparés par leurs crises d’éco-anxiété et les péripéties en Ukraine qu’ils n’ont guère le loisir de se demander si le verre de vin est à moitié plein ou à moitié vide.

Et puis, observons la liste des chanceux ! Finlande, Danemark, Islande… Tous ces pays qui ont sûrement découvert le secret du bonheur entre deux saunas et trois aurores boréales. Pendant ce temps, nous, nous sommes submergés par notre propre infortune, encerclés par la Zambie et le Malawi dans ce tableau de bord international de la déprime.

En somme, la France, ce pays où l’on se demande si la liberté, l’égalité et la fraternité ne sont que des termes décoratifs pour agrémenter nos bouteilles de vin vides. Mais bon, au moins avons-nous le privilège de nous lamenter, c’est déjà ça, non ?

La farce de la grandeur nationale

Ah, comment ai-je pu oublier notre charmante dette nationale, plus pesante sur nos épaules qu’un camembert bien affiné ? La France, ce pays où les fins de mois sont plus tendues qu’une cravate de politicien véreux !

Pendant que nous, simples citoyens, luttons contre nos factures et nos impôts qui grimpent plus vite que les chiffres sur la balance après les fêtes, nos chers élus se dorlotent dans leurs palais dorés à discuter de la prochaine cuvée de champagne à acquérir avec nos impôts. Mais bien sûr, comment pourrions-nous être joyeux en entendant parler de coupes budgétaires alors que nos représentants se goinfrent de caviar comme s’il en pleuvait ?

Et que dire de cette fameuse fraternité ? Nous sommes plus enclins à lancer des pavés qu’à échanger des sourires dans les rues de nos villes. Entre les grèves incessantes, les manifestations transformées en batailles rangées et les politiciens qui se renvoient la balle plutôt que d’agir réellement pour le peuple, on se demande où est passée cette unité nationale tant vantée.

Donc, oui, on peut dire que le bonheur en France, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin : une tâche ardue et souvent vaine. Mais bon, au moins avons-nous le loisir de nous plaindre, c’est notre façon à nous de nous consoler en pensant que nous voguons tous sur le même navire… qui sombre inexorablement vers les abysses du malheur !

Citation de Madame-Raleuse.com

La France : où le bonheur semble aussi rare que le sourire d’un politicien lorsqu’il paie ses impôts.

Exprimez-vous !

Et vous, que pensez-vous de cette descente aux enfers du bonheur français ? Partagez votre avis avec nous : êtes-vous aussi pessimiste ou gardez-vous espoir en un avenir plus radieux ? Partagez votre avis en commentaire !

(source : 24Matins)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *