liberté d'expression

Plongez dans l’univers de la démocratie moderne, où les censeurs rôdent et la liberté d’expression vacille sur le fil du rasoir. Dans cet article percutant, Madame-Raleuse.com expose les dangers qui guettent notre société et vous invite à réfléchir sur l’avenir de nos libertés fondamentales. Accrochez-vous, la vérité n’attend pas !

Les censeurs en action

Ah, voilà une belle brochette d’analystes prêts à nous plonger dans les méandres de la paranoïa démocratique ! C’est tellement rafraîchissant de voir des gens se poser des questions existentielles comme : “Les censeurs sont-ils parmi nous ?”

Raul Magni-Berton, notre héraut de la peur démocratique, nous met en garde contre ces censeurs qui pullulent en France, prêts à écraser toute opinion qui ne rentre pas dans le moule de la pensée “raisonnable“. Parce que oui, évidemment, restreindre les libertés des autres, c’est la meilleure façon de protéger la démocratie, non ?

Et puis, Rafaël Amselem, ce doux rêveur, essaie de nous convaincre que le Conseil constitutionnel n’est pas en train de devenir un nid à censeurs. Bien sûr, bien sûr, c’est juste une petite coïncidence si leurs décisions semblent toujours aller dans le sens de restreindre les libertés... rien à voir avec une quelconque conspiration, évidemment.

Quant à Philippe d’Iribarne, notre historien de service, il nous rappelle avec nostalgie les bonnes vieilles craintes de la Révolution française, où l’on s’inquiétait déjà des “passions populaires”. Ah, si seulement nous pouvions retourner à cette époque bénie où la démocratie était un doux rêve dans l’esprit des philosophes éclairés !

La quête de liberté d’expression

Et bien sûr, comment oublier cette joyeuse chorale de “censeurs” de tous bords, qui se renvoient la balle pour savoir qui peut museler le mieux les opinions contraires ? Parce que oui, clairement, critiquer les discours haineux, c’est exactement la même chose que vouloir réduire au silence toute forme de pensée divergente. Qui a besoin de nuance de nos jours, de toute façon ?

Enfin, ces doux rêveurs qui pensent que les électeurs pourraient être traités comme des adultes responsables, capables de voter de manière éclairée ! Ridicule ! Tout le monde sait bien qu’il faut les protéger contre eux-mêmes, sinon ils pourraient bien voter pour les mauvaises personnes et mettre en péril notre belle démocratie !

Ah, la démocratie, si imparfaite, si pleine de censeurs en herbe ! Peut-être devrions-nous simplement accepter que c’est un échec total et passer à autre chose ? Après tout, qui a besoin de liberté d’expression quand on peut avoir des censeurs pour nous dire quoi penser, n’est-ce pas ?

Citation de Madame-Raleuse.com

La démocratie étouffe sous le poids des censeurs, réduisant la liberté d’expression à un souvenir lointain.

Exprimez-vous !

Et vous, êtes-vous prêt à défendre la liberté d’expression contre les assauts des censeurs ? Partagez votre avis dans les commentaires !

(source : Atlantico)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

3 Comments

  1. Les peuples forts sont ceux qu’anime, dans la vie publique, l’esprit d’Union, de Respect, de discipline, et d’un comportement exemplaire des dirigeants politiques. Le comportement est plus important que les objectifs et d’ailleurs Le Général Charles De Gaulle l’avait non seulement compris mais imposé à toute son équipe ministérielle. Car sans un comportement exemplaire une nation ne pourra pas réaliser les objectifs. Un pays est cultivé non en raison de sa fertilité ou de son économie, mais en raison de sa liberté !
    Tout cela permet à la nation de présenter un corps solide, les peuples forts sont ceux qui possèdent, dans la vie privée, l’esprit d’audace et d’initiative de sorte que l’individu s’y développe et entreprend sans cesse. Les peuples qui possèdent ces qualités s’élèvent, les autres déclinent et le plus ou moins d’instruction n’a rien à y voir.

    En France il n’y a pas le pouvoir mais l’abus de pouvoir et donc la faiblesse des contre-pouvoirs citoyens.
    La France est le pays qui a proclamé les droits de l’Homme, mais pas celui qui les applique !
    On peut facilement éliminer ou d’identifier une vraie dictature, mais il est très difficile d’éliminer une fausse démocratie.= ” La dictature parfaite aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où grâce à la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude.” Aldous Huxley (1864-1963), écrivain britannique, auteur du livre “Le Meilleur des Mondes”

    Le clientélisme français, cliquez = http://injustice.blog.free.fr/public/Le_clientelisme_francais.jpg

  2. la France est en déclin != En France il n’y a pas le pouvoir mais l’abus de pouvoir et donc la faiblesse des contre-pouvoirs citoyens.
    La Société française est devenue si malhonnête que la vérité offense réellement que certains citoyens mais pas les politiques et surtout pas la presse . car Le vrai désordre en France c’est la justice et l’abus de pouvoir des administrations. Les élus pensent que les administrations sont parfaites et donc ils n’apportent aucun correctif , mais quelle naïveté . Les NAZIS le savaient quand ils sont venus en France et ils en ont abusé. et usé
    il y a la violence directe de certains fonctionnaires ou la vidéo devient une preuve irréfutable et la violence indirecte moins visible, pour ne pas dire invisible mais beaucoup plus destructrice ou les preuves ne servent à rien car même les lois sont bafouées, le pillage est permis jusqu’à la mort. Les administrations utilisent les chambres à gaz indolores, tu meurs à petit feu , la France est devenue un camp de concentration d’abus de pouvoir des administrations. Le bruit des bottes du policier français fait mal, mais par contre celui des pantoufles des administrations françaises est pire encore.
    En conclusion continuons à être l’arme, car; le danger ne vient pas de celui qui mord , mais par celui qui lèche car ceux qui sont neutre en situation d’injustice, ont choisi l’oppresseur administratif. La France est devenue peu à peu un pandémonium et ce n’est pas un euphémisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *