“Le Ministère du Futur” de Kim Stanley Robinson : Sabotage des milliardaires pour sauver la planète !

CultureEnvironnementSociété
Ministre du futur par kim stanley robinson

Plongez dans l’univers sans filtre de Madame-Raleuse.com avec Kim Stanley Robinson dans “Le Ministère du Futur” ! Découvrez les secrets du Forum de Davos, les fantasmes politiques de Robinson, et sa vision audacieuse pour un monde sans milliardaires. Une dose de sarcasme, une pincée d’impôts, et quelques idées explosives : bienvenue dans le futur selon Robinson, où la Terre malade réclame des remèdes inédits. Attachez-vous, le voyage promet d’être tumultueux !

Kim Stanley Robinson : Expert en fantasmes de milliardaires

Kim Stanley Robinson, le visionnaire de notre époque, nous dévoile le secret bien gardé du Forum de Davos : une fête d’adoration du pouvoir capitaliste où les riches se donnent des tapes dans le dos pour avoir résolu tous les problèmes du monde entre deux coupes de champagne. C’est juste une petite fête sans prétention, vraiment.

Selon l’auteur du “Ministère du Futur”, chaque milliardaire est en réalité un échec politique ambulant. Eh oui, ces gens-là ne devraient même pas exister, selon Robinson. Sa solution ? Les taxer jusqu’à ce qu’ils disparaissent. Simple comme bonjour, n’est-ce pas ? On pourrait presque imaginer un monde sans milliardaires, où les licornes gambadent librement dans des champs de bitcoins.

Robinson, le maître de la science-fiction, nous présente également son chef-d’œuvre où les personnages pensent sérieusement à tuer les riches. Mais attendez, c’est juste un roman, hein ! Barack Obama a peut-être aimé l’idée, mais Robinson préfère la voie légale et ennuyeuse proposée par Piketty. Parce que, soyons honnêtes, qui n’aime pas un bon impôt progressif pour pimenter la vie ?

Fantasmes, optimisme et impôts : Le remède Robinson pour la terre malade

Quant au sabotage, Robinson s’inquiète du fantasme d’un terrorisme efficace. C’est vrai, faire exploser des avions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre est peut-être un peu too much. Mais pourquoi ne pas simplement crever les pneus des grosses voitures ? C’est facile, ça ne blesse personne, et hop, les grosses voitures disparaissent. Pourquoi diable personne n’y a pensé plus tôt ?

Et puis, bien sûr, il y a l’optimisme de Robinson quant à l’avenir. Oui, la situation s’améliore parce qu’on reconnaît enfin qu’il y a un problème. Les États-Unis ont émis moins de carbone en 2023 grâce à la fermeture de centrales au charbon. Une victoire pour la bureaucratie et les technocrates ! La lutte dominante dans les années 2020 porte sur le contrôle de la civilisation, mettant en opposition les populistes de droite et les experts bureaucrates. Faites vos pronostics, car c’est le spectacle du siècle !

En résumé, selon Kim Stanley Robinson, la Terre est malade et seule une bonne dose d’impôts, de bureaucratie, et peut-être quelques sabotages bien placés, pourraient la sauver de l’effondrement. Un plan infaillible, n’est-ce pas ?

Citation de Madame-Raleuse.com

Saboter les milliardaires, taxer l’extravagance, c’est la recette de Kim Stanley Robinson pour un futur où la Terre respire librement. L’optimisme, arme ultime contre l’urgence écologique.

Exprimez-vous !

Et vous, quel serait votre remède radical pour sauver la planète selon Kim Stanley Robinson ? Impôts, sabotage, ou peut-être une idée encore plus audacieuse ? Partagez votre vision pour l’avenir et réagissez à ces propositions explosives dans les commentaires ci-dessous !

(source : Reporterre)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *