Le scandale des “turbo-cancers” : Entre panique et réalité, quand la théorie prend le dessus sur la science !

Santé
turbo cancer généré par craiyon

Bienvenue dans l’univers sans filtre de Madame-Raleuse.com, où la vérité prend un chemin aussi audacieux que déconcertant. Dans son récit le plus récent, elle explore les mystères entourant le vaccin à ARN et les “turbo-cancers”. Attendez-vous à être secoué, intrigué, et surtout, prêt à remettre en question tout ce que vous pensiez savoir. Oserez-vous plonger dans ce tourbillon de révélations incisives ?

Le retour triomphant des “turbo-cancers”

Ah, la théorie des “turbo-cancers” revient sur le devant de la scène pour éclairer nos esprits épris de vérité. Parce qu’après tout, qui ne rêve pas d’un cancer hyper boosté par un vaccin à ARN messager ? C’est tellement plus excitant que les anciennes méthodes ennuyeuses.

Apparemment, Nathalie Marquay et le Pr. Raoult ont décidé de faire du “turbo-cancer” la nouvelle tendance de la saison. Vous savez, le genre de chose qui donne du piquant à la vie, surtout lorsque votre conjoint décède après 13 AVC. Mais bien sûr, pourquoi laisser une troisième dose de vaccin gâcher le spectacle ?

Et bien sûr, le brillant Pr. Raoult explique que les vaccins à ARN messager sont en train de jouer aux apprentis sorciers dans notre corps, créant des protéines mystérieuses qui se baladent joyeusement sans qu’on sache ce qu’elles foutent là. Un peu comme une fête surprise, mais avec des protéines inconnues.

Quand la science entre en scène et ruine la fête des “turbo-cancers”

Mais attendez, ce n’est pas tout ! Alexandra Henrion-Caude, la lanceuse d’alerte en chef, nous révèle que les vaccins à ARN n’ont pas fait l’objet d’études de cancérogénicité. Parce que qui a besoin de tests approfondis quand on peut simplement paniquer et répandre des rumeurs ?

Bien sûr, un médecin chercheur anonyme se joint à la fête pour nous rappeler que la balance bénéfice/risque est comme un jeu de société, et que les incertitudes, c’est le sel de la vie. Et puis, il nous assure que c’est totalement plausible qu’un cancer se mette à danser la salsa après une petite piqûre.

En face, une bande de scientifiques ridicules tente de calmer le jeu en dénonçant cette théorie farfelue. Ils osent prétendre qu’aucun lien n’a été établi entre la vaccination et le développement de super-cancers. Eh bien, bravo à eux pour ruiner notre petit cirque du “turbo-cancer” !

Alors, amis complotistes, réjouissez-vous ! La saison des “turbo-cancers” est de retour, avec son lot d’émotions fortes !

Citation de Madame-Raleuse.com

Vaccin, ARN messager et turbo-cancers : quand la peur danse avec l’absurdité, la vérité devient la victime de son propre spectacle.

Exprimez-vous !

Croyez-vous que le lien entre les vaccins à ARN et les turbo-cancers” éclatera un jour au grand jour, ou est-ce simplement une théorie sans fondement ? Partagez vos prédictions et opinions dans les commentaires !

(source : Doctissimo)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *