Macron en Suisse : Négociations UE, vitesse diplomatique et le mystère du ‘temps Suisse’

Politique
montre suisse généré par craiyon

Madame-Raleuse.com décortique avec son style unique la visite de Macron en Suisse et les délices des négociations entre la Confédération helvétique et l’Union européenne. Attachez vos ceintures, le voyage promet d’être aussi captivant que cynique !

La grande rencontre diplomatique

Ah, regardez qui est là pour jouer au Cupidon diplomatique entre la Suisse et l’UE ! Macron, le grand maître des négociations express, est en Suisse pour donner un coup de pouce à ces pourparlers qui avancent à la vitesse d’un escargot asthmatique.

Parce que, soyons honnêtes, quand on pense à des négociations faciles et rapides, la Suisse et l’UE sont le premier duo qui nous vient à l’esprit, n’est-ce pas ? Rien de tel que de s’attaquer à des dossiers sensibles, rompus en mai 2021 à la surprise générale. Oh, le suspense insoutenable !

Macron, le messager de la hâte, va délivrer un “message d’accélération” aux Suisses, comme si la vitesse était la clé pour résoudre des questions de souveraineté délicates. Parce que, soyons sérieux, la seule chose qui manque à ces négociations, c’est une petite pression de Macron pour les transformer en un feuilleton d’action.

Le temps Suisse et autres délices

Mais attention, il faudra composer avec le “temps suisse”, ce concept complexe qui signifie que même une montre suisse aurait du mal à suivre le rythme de leurs décisions. Et pendant ce temps-là, on se demande si la Suisse prévoit d’accélérer ses délibérations en dévalant une montagne enneigée sur des skis en or massif.

Et bien sûr, la Suisse veut s’assurer d’un “soutien très large de la population”, parce que, soyons francs, qui ne veut pas d’un référendum pour pimenter un peu plus le débat sur les relations avec l’UE ? Rien de tel qu’un bon vieux référendum pour discuter de questions aussi palpitantes que le dumping salarial.

Alors que Macron va débattre avec les étudiants de l’université de Lausanne sur l’Europe, on se demande si la Suisse ne pourrait pas organiser un concours de vitesse entre Macron et une tortue pour voir qui atteint le point de consensus en premier. Et bien sûr, en guise de cerise sur le gâteau, Macron va visiter le CERN, parce que rien ne symbolise mieux l’accélération que la physique des particules. Qui a dit que la diplomatie n’était pas pleine d’humour ?

Citation de Madame-Raleuse.com

Macron en Suisse : où les négociations avancent plus lentement que le pas d’un escargot sur une autoroute suisse. Parce que rien ne dit ‘accélération’ comme une diplomatie à la vitesse d’une sieste alpine !

Exprimez-vous !


Comment percevez-vous les défis auxquels la Suisse est confrontée dans ses négociations avec l’Union européenne, et quelles solutions imaginatives suggéreriez-vous pour surmonter les obstacles actuels ? Vos réflexions sont les bienvenues !

(source : LesEchos)

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *