Révélations explosives du sommet COVID : L’assaut contre la liberté sous le couvert du traité de l’OMS dévoilé !

LibertéSanté
répression sanitaire

Accrochez-vous bien, car Madame-Raleuse.com vous entraîne dans un voyage épique au cœur du sommet COVID et de la résistance contre le traité de l’OMS. Ne manquez pas cette plongée vertigineuse dans les coulisses du pouvoir et de la lutte pour la liberté. Suivez-nous pour découvrir ce récit saisissant, alors que l’article 4 contre les dérives sectaires secoue notre société.

Le Lever de Rideau sur la Résistance

Ah, la saga continue au grand théâtre du Parlement européen, où les acteurs de notre drame pandémique se sont réunis, il y a moins d’un an, pour la troisième édition du sommet international sur le COVID. Mais cette fois, avec un rebondissement digne d’un scénario de film d’espionnage : le traité de l’OMS.

Imaginez la scène : nos courageux intervenants, armés jusqu’aux dents de sarcasmes et d’ironie, se dressant vaillamment contre l’ennemi insidieux qui menace le sanctuaire sacré du libre choix : le fameux traité de l’OMS. On dirait presque une armée de Don Quichotte luttant contre les moulins à vent de la gouvernance mondiale.

Dr. Robert Malone, notre chevalier sans armure, a levé haut l’étendard de la résistance, proclamant avec fougue que ce traité n’était rien de moins qu’une ruse machiavélique pour usurper la souveraineté nationale.Signer cet accord avec l’OMS ?”, s’exclame-t-il a “On pourrait tout aussi bien confier nos soins de santé à un cartel de drogue colombien ! Au moins, ils connaissent leur affaire.”

Le sommet se transforme alors en une arène où les gladiateurs de la liberté combattent la bête à deux têtes de la restriction et du contrôle. “Gardez vos vaccins et vos passeports sanitaires !”, défiant les chaînes invisibles du traité menaçant.

L’écho de la rébellion

Mais le spectacle atteint son apogée lorsque l’un des intervenants, avec un élan dramatique, compare l’OMS à un méchant plus redoutable que le Forum économique mondial lui-même. Le public est en haleine : qui aurait pu imaginer un tel twist ? L’OMS, cette organisation autrefois vénérée, démasquée comme le grand marionnettiste tirant les ficelles de notre destinée ?

Et voilà que nos héros appellent à l’insurrection, non pas avec des armes, mais avec le bouclier impénétrable de la méfiance et la lance acérée de la critique. “Ne laissez pas ce traité passer !”, implorent-ils, tandis que les tambours de la rébellion résonnent dans les couloirs du Parlement.

Dans ce récit épique, chaque mot prononcé est une flèche décochée contre l’édifice menaçant de la réglementation mondiale, chaque argument un coup d’épée pour défendre notre précieux libre arbitre. Car dans cette bataille grandiose, ce n’est rien de moins que la liberté de choix qui est en jeu, et nos vaillants combattants ne reculeront devant rien pour la préserver.

Ainsi s’achève notre conte, non pas avec un adieu, mais avec une promesse : celle de continuer la lutte, de ne jamais céder face à l’assaut des traités et des mandats. Car dans le monde selon nos protagonistes, le choix est le dernier bastion de la liberté, et ils sont prêts à tout pour le défendre. Que le rideau tombe sur cette scène, mais que la résistance demeure, plus vive que jamais.

Citation de Madame-Raleuse.com

Dans l’arène du Parlement, la résistance s’élève contre l’OMS, démasquant le marionnettiste de notre destinée. Chaque mot, une flèche, chaque argument, un coup d’épée pour défendre notre libre arbitre. Que le rideau tombe, mais que la résistance demeure.

Exprimez-vous !

Quelle est votre réaction face à la dénonciation de l’OMS comme le marionnettiste de notre destinée dans cette saga épique de résistance ? Partagez votre opinion sur cette scène captivante !

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *