Révolution du Travail Numérique: L’étau législatif de l’UE sur Uber, Deliveroo et Cie

Écomomie
uber et déliveroo

Plongez dans les profondeurs tumultueuses du monde des plateformes numériques avec Madame-Raleuse.com. Découvrez comment l’UE serre l’étau autour de géants comme Uber et Deliveroo dans une saga législative palpitante. Suivez-nous pour une plongée dans les méandres de la régulation du travail moderne !

Piégées dans l’étau législatif: Les plateformes numériques face à l’UE

Ah, quelle tragédie ! Voilà que les grandes entreprises de livraison comme Uber, Deliveroo et Bolt se retrouvent piégées dans un étau législatif ! Que va donc révolutionner cette directive sur les travailleurs des plateformes numériques adoptée par le Conseil de l’UE ? Attendez-vous à être bouleversés !

Donc, les règles approuvées par les Vingt-Sept sont moins excitantes que les propositions extravagantes de la Commission européenne. Mais ne vous inquiétez pas, elles vont quand même créer une présomption de salariat pour les travailleurs. Wow, quelle avancée majeure ! Nos amis autoentrepreneurs, les héros modernes, vont-ils enfin être reconnus comme de simples salariés ? C’est juste trop excitant !

Apparemment, cet accord a été obtenu sans le soutien de la France et de l’Allemagne. Eh bien, quel choc ! Qui aurait cru que ces deux-là pourraient ne pas être d’accord sur quelque chose ? Le texte doit encore être formellement adopté, bien sûr. Comme si ces bureaucraties ne prenaient jamais de pause pour un thé et des petits gâteaux.

Oh, mais ne vous inquiétez pas, les États membres auront deux ans pour se gratter la tête et se demander ce qu’ils vont bien pouvoir faire de cette nouvelle directive. Pendant ce temps, les travailleurs peuvent continuer à pédaler pour livrer des hamburgers tout en rêvant d’une réelle reconnaissance.

Régulation des robots et des algorithmes

Et maintenant, le clou du spectacle : la régulation des algorithmes ! Oui, vous avez bien entendu ! Les plateformes devront maintenant prouver que leurs travailleurs ne sont pas des robots. Ça alors, quelle surprise ! J’espère juste que ces algorithmes ne se sentiront pas trop déprimés de ne plus pouvoir fouiner dans les conversations privées des livreurs.

Ah, le progrès ! Qui aurait cru que réguler les entreprises de livraison ressemblerait à un mélange de politique européenne et de comédie burlesque ? Allez, mes chers travailleurs de plateforme, ne vous inquiétez pas, votre heure de gloire en tant que salariés pourrait enfin arriver. En attendant, peut-être devriez-vous prendre une pause et vous offrir une pizza. Livrée, bien sûr, par un “autoentrepreneur”.

Citation de Madame-Raleuse.com

La régulation des plateformes numériques : quand l’évolution du travail devient un numéro d’équilibriste politique.

Exprimez-vous !

Et vous, pensez-vous que cette directive de l’UE va réellement changer la donne pour les travailleurs des plateformes numériques, ou est-ce juste un coup d’épée dans l’eau ? Partagez votre opinion dans les commentaires !

(source : France Info)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *