francs macon inscription

Madame-Raleuse.com vous plonge au cœur d’une révolution inattendue : la franc-maçonnerie se métamorphose sous l’ère numérique. Laissez-vous guider à travers les secrets dévoilés et les traditions persistantes. La franc-maçonnerie n’a jamais été aussi accessible… ou aussi énigmatique.

La révolution numérique de la franc-maçonnerie

Ah, mais quelle aubaine ! De nos jours, devenir franc-maçon est aussi simple que de commander une pizza en ligne. Qui aurait cru que l’élite mystérieuse et sélective pourrait être accessible en quelques clics ? Mais oui, bien sûr, la magie d’Internet !

Imaginez-vous, les temples maçonniques, ces bastions de sagesse éclairée, sont en pleine effervescence numérique. Fini les vieux barbons barbus débattant de l’âge d’or perdu, voici venir la génération « swipe-right » de la franc-maçonnerie.

Le Grand Orient de France, ce sanctuaire de la fraternité séculaire, se trouve submergé par une vague de « candidatures spontanées ». Ah, ces jeunes avides de sagesse ésotérique et de salles de réunion poussiéreuses ! Les formulaires de contact en ligne sont désormais leur porte d’entrée vers le nirvana maçonnique.

La tradition persiste : le mystère des loges demeure

Pourtant, n’allez pas croire que rejoindre les rangs des initiés se fait aussi facilement qu’attraper un Uber. Théoriquement, on ne pénètre dans ces cercles que sur invitation. Mais, bon, soyons flexibles, après tout, c’est le 21e siècle ! Guillaume Trichard, grand maître de la troupe, nous assure que ces candidatures sont scrutées à la loupe. Ah, le mystère du processus de sélection, une énigme digne des plus grands rites maçonniques !

Et oui, même le grand maître lui-même est un pur produit de cette tendance à l’ouverture. À 22 ans, il fut séduit par la franc-maçonnerie grâce à une émission de télé. Qui aurait cru que les émissions culturelles étaient devenues des outils de recrutement pour les sociétés secrètes ?

Mais ne vous méprenez pas, derrière cette vague de modernité, la tradition persiste. Beaucoup de loges demeurent inaccessibles aux femmes. Ah, la question millénaire : les femmes peuvent-elles manier le compas et l’équerre ? Un débat qui divise la confrérie, mais rassurez-vous, la franc-maçonnerie moderne reste ouverte à toutes… enfin, à condition qu’elles n’aspirent pas à la dignité de grand maître, bien sûr.

Citation de Madame-Raleuse.com

a franc-maçonnerie : où la sagesse ancestrale rencontre la modernité numérique, un clic à la fois.

Exprimez-vous !

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle ère où la franc-maçonnerie s’ouvre au numérique ? Dites-nous votre opinion dans les commentaires ci-dessous !

(source : Le Figaro)

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *