scandale JO rémunération des dirrigeants

Plongez dans les coulisses obscures des Jeux olympiques de Paris 2024 avec Madame-Raleuse.com. Découvrez les secrets scandaleux des salaires astronomiques des dirigeants, une révélation qui vous laissera sans voix. Préparez-vous à remettre en question le côté doré des compétitions sportives internationales.

Un choc olympique

Imaginez-vous un instant le choc, l’horreur, la stupeur sur le visage de notre députée d’Ille-et-Vilaine Claudia Rouaux (PS) lorsqu’elle a découvert les salaires des hauts dirigeants de Paris 2024. C’était un peu comme si elle avait trouvé un T-Rex en train de jouer au Scrabble dans son jardin zen. Ah, ces 584,8 millions d’euros pour les salaires, un chiffre qui dépasse l’entendement, comme une facture de restaurant après une soirée avec des milliardaires !

Mais attendez, la fête continue ! Tony Estanguet et ses acolytes se font plaisir avec des rémunérations à faire pâlir Crésus. Avec 153 000 € brut pour certains directeurs, on se croirait presque dans une version olympique de “Qui veut gagner des millions ?” – sauf que là, les joueurs sont déjà millionnaires. Et tenez-vous bien, le jackpot monte jusqu’à 260 000 € pour le directeur général, un salaire qui fait plus rêver qu’une boîte de chocolats à Willy Wonka.

Ah, mais n’oublions pas le détail croustillant : le Comité des rémunérations (Corem), ce lieu sacré où l’on décide qui gagne le gros lot et qui se contente des miettes. Mais chut, c’est top secret, comme la recette de la potion magique d’Astérix.

Et Tony Estanguet, notre cher président, joue les jongleurs avec les chiffres en invoquant l’égalité salariale hommes-femmes comme excuse. C’est sûr que rien ne crie “égalité” comme un compte en banque bien rempli.

Sauver les Jeux, Une députée à la rescousse

Mais rassurez-vous, chers spectateurs, Claudia Rouaux est là pour nous sauver de ce cauchemar financier. Elle est la voix de la raison dans ce monde olympique de folie. Un peu comme Hercule déboulant dans l’Olympe avec un balai et une serpillière.

Alors, continuons à nous extasier devant nos athlètes et à applaudir à tout rompre pendant les JO, pendant que nos dirigeants se remplissent les poches comme des hamsters affamés dans un magasin de graines. Ah, les Jeux olympiques, une vraie aventure où l’argent coule à flots plus vite que les larmes d’un athlète sur le podium.

Citation de Madame-Raleuse.com

Les Jeux olympiques, où les salaires des dirigeants rivalisent avec les records de médailles.

Exprimez-vous !

Et vous, que pensez-vous de ces salaires extravagants des dirigeants olympiques ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous !

(source : Ouest-France)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

  1. Pour comprendre le présent il faut comprendre le passé dans ses moindres détails.
    En France, ce n’est pas à une sixième Ripouxblique qu’il faudrait passer, comme le revendiquent certains insensés, mais à la première Démocratie, la Bienêtrocratie. Sodome et Gomorrhe un éternel recommencement.
    Le résultat de la politique française par exemple sur l’agriculture = il y avait en France en 1970 quatre million d’agriculteurs, Un million d’agriculteurs en 2000, Ils sont 380.000 agriculteurs en 2024, Il ne restera que 10.000 agriculteurs en 2050. Le plus grand licenciement organisé par les politiques…… Et nous importons maintenant + de 60% de la nourriture alors que nous étions autonome à 95% en 1970.
    Du Nazisme a la démocratie dictatoriale des pays de l’OTAN ? @followers @Tout Le Monde @tout le monde cliquez = http://injustice.blog.free.fr/public/U_Du_Nazisme_a.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *