amendement rejeté généré par craiyon

Accrochez-vous, car aujourd’hui, on vous entraîne dans une épopée de l’absurdité politique, révélant les mystères derrière le rejet d’un amendement crucial. Préparez-vous à être ébloui par un récit où la transparence lutte contre l’obscurité, et découvrez les secrets bien gardés des contrats Pfizer. Laissez-vous emporter par la prose percutante de Madame-Raleuse.com et plongez au cœur d’une intrigue politique palpitante !

L’odyssée de l’absurdité politique

Plongeons dans le tumulte du grand cirque politique, mes amis ! Vous êtes prêts à être éblouis par le récit fantastique de la transparence. Tenez-vous bien, car le conte commence avec l’avènement d’un amendement qui entre en scène tel un super-héros oublié.

La révélation majeure éclate lors d’un vote crucial impliquant une palette de mystérieux contrats, parmi lesquels ceux de Pfizer se distinguent, avec tous les mystères qui les entourent. Vous savez, ces contrats sont plus secrets que la formule de la potion magique d’Astérix. Les contrats non expurgés, c’est comme un secret de famille, on préfère les garder bien cachés, ça pimente la vie.

L’intrigue s’épaissit ensuite alors que l’amendement, telle une étoile filante, incite la médiatrice à implorer la Commission de dévoiler les contrats liés aux vaccins, sans omettre le moindre détail. Parce que, bien sûr, on a tellement parlé de ces contrats aux quatre coins du globe, et l’attente est palpable. C’est comme un paquet cadeau qu’on sait intéressant, mais qu’on ne peut pas ouvrir. Le suspense est insoutenable.

Les acteurs de l’obscurité politique

Et le clou du spectacle à son apogée ! Applaudissons le vote héroïque en faveur de la transparence. Qui a voté contre ? Retenez votre souffle. François-Xavier Bellamy, le maître incontesté du revirement, corrige son vote. Mais également, Brice Hortefeux et Laurence Sailliet résistent vaillamment à l’appel de la lumière. Et que dire de Nathalie Loiseau, l’apôtre de la morale qui, dans l’ombre, vote contre la transparence. Applaudissements, mes amis, c’est un spectacle de haute voltige !

Alors, Hortefeux, Raphaël Glucksmann, Pierre Larrouturou, Nathalie Loiseau, Bernard Guetta, pourquoi cette peur des contrats ? Vous êtes des gens de bon aloi, n’est-ce pas ? Venez donc expliquer votre vote. Nous sommes prêts à vous accueillir à bras ouverts pour éclairer nos esprits curieux.

En conclusion, l’amendement, tel un héros solitaire luttant contre l’obscurité, a été rejeté par une très large majorité (349 contre 254) . Face à ce refus massif de la lumière, on ne peut s’empêcher de se demander : Quels secrets cherchent-ils à dissimuler derrière le voile impénétrable de cette opacité délibérée ? Les mystères de la politique, où les contrats demeurent des énigmes, laissent planer une question persistante : quels secrets doivent être préservés à tout prix ?

Citation de Madame-Raleuse.com

Dans les coulisses de la politique, l’obscurité persiste là où la transparence devrait régner. Rejeter l’amendement pour la transparence des contrats, c’est priver le public du droit de savoir et plonger la santé publique dans l’ombre.

Exprimez-vous !

D’après vous, quels secrets inavouables se dissimulent derrière le rejet de l’amendement et l’opacité des contrats, entre autre celui de Pfizer ? Partagez vos réflexions et éclairez cette épopée politique pleine de mystères !

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *