drag-queen

Préparez-vous à être secoués : Madame-Raleuse.com vous dévoile une controverse enflamme Mérignac ! Découvrez comment un stage de drag-queen pour enfants de 11 ans crée l’émoi et suscite les débats les plus vifs. Accrochez-vous, les talons hauts sont de rigueur !

Mise à jour le 12/02/2024

Ah, le stage est finalement annulé, mais on nous dit que c’est à cause du faible nombre d’inscrits. Mais sérieusement, n’est-ce pas plutôt à cause des polémiques et du rassemblement des citoyens mécontents qui ont fait plier les organisateurs ?

L’éclatante arrivée du glam pour enfants

Ah, quel ravissement pour nos chères têtes blondes ! Voilà qu’à Mérignac, près de Bordeaux, une Maison des jeunes et de la culture (MJC) se mue en véritable incubateur de glamour pour nos pré-adolescents en quête d’identité... ou de talons hauts. Parce qu’après tout, quoi de plus naturel que d’apprendre à se pavaner en stilettos dès l’âge de 11 ans ?

C’est grâce au Girofard, le centre LGBTI+ de Bordeaux, que nos chers petits auront la chance de se frotter au merveilleux monde de la drag-queen. Au programme : création de personnages délirants (parce qu’un petit Timothée en costume de drag-queen, ça n’a pas de prix), réflexion sur le genre (parce qu’il est crucial de savoir s’il faut choisir entre une plume et des paillettes), et bien sûr, l’art ultime de défiler en talons hauts avec le regard qui tue (parce que marcher simplement, c’est tellement old school).

Bien entendu, cette initiative a déclenché une vague d’indignation parmi les parents et les associations. “Foutez la paix à nos enfants !” clament-ils, avec toute la poésie d’un discours de campagne électorale. Il faut dire que rien ne vaut une bonne polémique pour réveiller les masses.

Les réseaux sociaux s’enflamment, les pétitions fleurissent (et se signent, évidemment), et même les politiciens locaux sortent de leur torpeur pour dénoncer cette “hypersexualisation” des enfants. Car oui, rien de tel qu’un stage de drag-queen pour transformer nos bambins en divas excentriques. “C’est du spectacle, pas un atelier pour enfants”, assurent les plus offensés, visiblement déçus que l’école n’ait pas encore inclus le cours de voguing dans son programme.

La MJC résiste à l’assaut des normes

Malgré tout ce remue-ménage, la MJC Clal de Mérignac reste stoïque et confiante dans sa mission d’éveil artistique. Pas question d’annuler ce stage, non ! Même s’il n’y a que quatre inscriptions, car après tout, la résistance héroïque face à la tyrannie de la norme doit continuer, coûte que coûte. Qui sait, peut-être que parmi ces quatre jeunes âmes courageuses se cache le prochain RuPaul en herbe ?

Citation de Madame-Raleuse.com

À Bordeaux, la mode fait un pas de géant : de la cour de récréation aux podiums, les talons hauts n’ont plus d’âge !

Exprimez-vous !

Et vous, pensez-vous que l’art du drag-queen devrait être enseigné aux enfants dès l’âge de 11 ans ? Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous !

(source : CNews)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

  1. La culture en France c’est ce qui manque le plus et Jean Rostand se posait la question – Qu’est-ce que la culture ?=
    La culture ce n’est pas avoir le cerveau farci de dates, de noms ou de chiffres, c’est la qualité du jugement, l’exigence logique, l’appétit de la preuve, la notion de la complexité des choses et de l’arduité des problèmes. C’est l’habitude du doute, le discernement dans la méfiance, la modestie d’opinion, la patience d’ignorer, la certitude qu’on n’a jamais tout le vrai en partage; c’est avoir l’esprit ferme sans l’avoir rigide, c’est être armé contre le flou et aussi contre la fausse précision, c’est refuser tous les fanatismes et jusqu’à ceux qui s’autorisent de la raison ; c’est suspecter les dogmatismes officiels mais sans profit pour les charlatans, c’est révérer le génie mais sans en faire une idole, c’est toujours préférer ce qui est à ce qu’on préférerait qui fût.( J.Rostand 1968)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *