L’assaut de la Commission européenne sur les géants du Web : Enquêtes, sanctions et DMA au menu !

Liberté
censure reseaux sociaux

Plongez dans l’univers mouvementé de la régulation numérique européenne avec Madame-Raleuse.com ! Découvrez comment la Commission européenne secoue les géants du web avec une série d’enquêtes et de sanctions !

Le bal des régulateurs : Une comédie politique en deux actes

La Frénésie des Enquêtes

Ah, la joyeuse danse des régulateurs européens dans le monde numérique ! On dirait qu’ils sont tous au top de leur forme pour jouer les justiciers du cyberespace. Quel spectacle !

Alors, ces régulateurs, poussés par une motivation politique d’une clarté cristalline, se sont lancés dans une frénésie d’actions et d’enquêtes dignes d’un blockbuster hollywoodien. On a même droit à des nouvelles de première page : des sites pornos classés comme “risque systémique” dans le DSA, et des bagarres juridiques avec TikTok et Meta pour le droit de leur faire cracher quelques pièces de surveillance.

Et bien sûr, comment résister à la tentation de coller des amendes à Apple tellement grosses qu’on pourrait presque les confondre avec la dette nationale d’un petit pays ? C’est tout juste si on ne les punit pas pour avoir osé respirer sans autorisation.

Ah, et parlons de ces enquêtes ouvertes contre les grands noms du monde tech, comme si c’était l’événement du siècle. On organise même des petits ateliers, comme des séances de thérapie de groupe, pour que les gros poissons exposent leurs “mesures de conformité”. Résultat : enquêtes ouvertes avant même que la séance ne commence vraiment. Ça sent la confiance mutuelle à plein nez !

Les Fantaisies du DMA

Et puis, la Commission se lance dans une enquête sur les publicités ciblées et l’IA générative. Parce que, soyons honnêtes, quoi de mieux qu’une enquête surprise pour pimenter la vie des géants du web ?

Mais entre nous, le moment le plus savoureux, c’est quand ils nous parlent du DMA comme d’un règlement “auto-applicatif”. Oh oui, c’est tellement auto-applicatif qu’ils doivent le lancer à la main avec des enquêtes dès le premier mois. Ça sent le système bien huilé, tout ça.

Et la cerise sur le gâteau ? La mesure ultime de réussite du DMA, selon ces cerveaux du règlement, c’est de voir si les petits concurrents ont droit à une part plus grande du gâteau. Parce que rien ne dit “équité” comme voir les grands se faire un peu piquer leur part du festin, n’est-ce pas ?

Citation de Madame-Raleuse.com

La Commission européenne : quand la régulation devient un spectacle digne d’Hollywood, avec enquêtes à gogo et DMA en première ligne !

Exprimez-vous !

Quelle est votre réaction face à cette frénésie réglementaire de la Commission européenne dans le monde numérique ? Partagez vos pensées dans les commentaires ci-dessous !

(source : Euractiv)

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *