Le scandale FNSEA-Gouvernement : Comment les politiques agricoles jettent les agriculteurs dans la gueule du loup

Politique
loup

Plongez dans les coulisses de la politique agricole française avec Madame-Raleuse.com ! Découvrez comment le gouvernement et la FNSEA sacrifient nos agriculteurs sur l’autel de l’agro-industrie, en manipulant les règles concernant les fruits et légumes traités au thiaclopride. Préparez-vous à être choqués et scandalisés par cette révélation captivante !

Un spectacle de prestidigitation gouvernementale

Ah, l’art de jeter les agriculteurs dans la gueule du loup tout en souriant à l’agro-industrie et à la FNSEA ! Le gouvernement français vient de nous offrir un spectacle digne d’un numéro de prestidigitation en interdisant l’importation de fruits et légumes traités au thiaclopride, mais pas le colza et le maïs.

Ah, quelle générosité ! Mais attention, ne vous méprenez pas, cette interdiction n’a pas pour but de protéger ces pauvres agriculteurs qui se débattent dans leurs champs, non non, elle vise plutôt à choyer la filière de la pomme de terre, qui, apparemment, bat des records de prospérité ! Des niveaux d’exportation qui feraient pâlir n’importe quel agriculteur ! Bravo, Messieurs et Mesdames du gouvernement, vous avez réussi à choisir la cible la moins à plaindre pour votre geste héroïque !

Et que dire de cette clause de sauvegarde européenne, qui vise à protéger les producteurs de l’Union européenne contre une brusque et importante augmentation des importations en provenance de pays tiers, détournée de son noble dessein pour devenir l’outil parfait de protection des filières déjà bien loties, privilégiant la protection des secteurs exportateurs au détriment de ceux confrontés à des difficultés dues aux importations ? C’est comme si on offrait un parapluie à quelqu’un qui se baigne déjà dans une piscine ! Franchement, c’est du grand art.

La comédie agricole et ses acteurs principaux

Mais ne nous arrêtons pas là, mes amis ! Pendant que les agriculteurs réclament désespérément un revenu décent, le gouvernement et la FNSEA se donnent la main pour jouer une belle partition de la cogestion alarmante. Ah, quel ballet harmonieux entre intérêts politiques et syndicaux !

Et quand nos pauvres paysans se rendront compte qu’ils ont été menés en bateau, peut-être auront-ils la bonne idée de quitter le navire de la FNSEA, avec comme président Arnaud Rousseau, cette belle institution qui semble les protéger aussi bien qu’un parapluie en pleine sécheresse. Car, soyons honnêtes, entre les os qui craquent dans le monde agricole et les accords de libre-échange signés avec entrain par nos gouvernants, le choix est vite fait !

Alors, applaudissons bien fort cette comédie agricole où les seuls qui risquent de manger à leur faim sont les gros bonnets de l’agro-industrie, pendant que nos braves agriculteurs se demandent comment payer leurs factures. Ah, quelle belle vie que celle où les politiques néolibérales vous envoient tout droit dans la gueule du loup, tout en vous assurant que c’est pour votre bien !

Citation de Madame-Raleuse.com

Les politiques agricoles, marionnettes de l’agro-industrie, jettent nos agriculteurs dans la fosse aux loups de la négligence gouvernementale.

Exprimez-vous !

Comment nos agriculteurs peuvent-ils survivre lorsque le gouvernement et la FNSEA les jettent délibérément dans la gueule du loup de l’agro-industrie ? Qu’en pensez-vous ? Partagez vos réflexions en commentaire !

(source : Reporterre)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *