Révélation choc : Le gouvernement français s’attaque aux maladies chroniques pour des économies à tout prix !

ÉcomomieSanté
santé

Plongez dans l’absurdité sans limites de la politique française avec Madame-Raleuse.com ! Découvrez comment le gouvernement, dans sa quête d’économies, ose sacrifier la santé des citoyens en se penchant sur les maladies chroniques. Entre revues de dépenses et promesses de mesures futiles, préparez-vous à être scandalisé et indigné. Ne manquez pas cette plongée dans les méandres de la politique, où l’absurdité atteint des sommets inimaginables.

À la recherche d’économies, le gouvernement se penche sur les maladies chroniques

Ah, mais quelle brillante idée ! Le gouvernement, dans sa quête sans fin d’économies, a décidé de se plonger dans le fascinant monde des maladies chroniques. Parce que, franchement, quoi de mieux que de gratter là où ça fait déjà mal, n’est-ce pas ?

Dans cette grande saga des revues de dépenses pour concocter le budget 2025, nos vaillants politiciens se sont penchés sur deux sujets ô combien captivants : la jeunesse et les affections de longue durée (ALD). Oui, parce que clairement, les maladies, c’est là où se cachent les vraies économies ! Ça et les frais de bouche des ministres, bien sûr.

Et là, attention, ça devient explosif ! Parce que toucher aux affections de longue durée, c’est un peu comme marcher sur des œufs dans un champ de mines. Mais bon, qui a dit que gouverner était facile ?

Des révélations édifiantes et des promesses de mesures futiles

Ah, Elisabeth Borne, cette magicienne des chiffres, a déjà lancé six revues des dépenses pour dégoter 12 milliards d’euros d’économies. Rien que ça ! Et devinez quoi ? On va les trouver dans la poche des malades ! C’est tellement plus simple que de rogner sur les dépenses somptuaires des administrations, n’est-ce pas ?

Oh, mais attendez, c’est pas tout ! On va aussi jeter un œil aux jeunes. Oui, parce que visiblement, ils sont en voie de disparition, mais ça ne nous empêche pas de claquer un pognon monstre pour eux. Logique, non ?

Ah, le vieillissement de la population ! Quelle aubaine pour nos économies ! Les gens vivent plus longtemps, donc ils coûtent plus cher à la Sécu. C’est mathématique, ma chère !

Et pour réduire ces coûts exorbitants, pourquoi ne pas revoir la liste des affections de longue durée ? Ouais, soyons fous, sortons l’hypertension artérielle de la liste ! Ça fera des économies, et puis, qui a besoin d’un cœur en bonne santé de nos jours ? Et pourquoi pas toucher au diabète ?

Ah, mais attention, on ne va pas non plus froisser les malades. On promet de préserver les personnes en affection longue durée. Parce que rien ne vaut une bonne dose d’hypocrisie pour calmer les esprits, n’est-ce pas ?

Enfin bon, tout ça pour dire qu’après moult tergiversations, le gouvernement promet des mesures dans les semaines à venir. Croisons les doigts pour qu’ils ne décident pas de taxer l’air qu’on respire, hein !

Citation de Madame-Raleuse.com

Toucher aux maladies chroniques pour économiser, c’est comme jouer avec la santé de la nation pour remplir les caisses de l’État.

Exprimez-vous !

Est-ce acceptable que le gouvernement sacrifie la santé des citoyens pour équilibrer ses comptes ? Qu’en pensez-vous ? Quelle est votre opinion sur l’absurdité à la française ? Partagez vos réflexions !

(source : Les Echos)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *