la suisse sous survaillance

Accrochez-vous, car Madame-Raleuse.com vous emmène dans un monde où la santé mondiale prend le dessus sur nos libertés individuelles. Attendez-vous à être secoué par les révélations sur la révision controversée de la loi sur les épidémies en Suisse, une législation qui pourrait bientôt toucher la France. Vous n’êtes pas prêt pour ce que vous allez découvrir..

Une Suisse sous surveillance mondiale

Ah, quelle belle époque pour être en Suisse ! Qui aurait cru que nous embrasserions les joies de la surveillance mondiale pour notre propre bien-être ? Franchement, pourquoi se contenter de surveiller les épidémies alors qu’on peut directement surveiller les gens ? La Suisse, toujours en avance sur son temps, fait passer la surveillance des maladies à la surveillance des individus. La santé mondiale, le nouvel oracle qui dictera nos choix, devrait sûrement remplacer cette vieille notion de liberté individuelle, non ?

Et que dire de cette charmante initiative de transférer le pouvoir à l’OMS ? Parce que franchement, qui mieux que des bureaucrates internationaux pour décider de ce qui est bon pour nous ? Désormais, au moindre éternuement, l’OMS pourrait déclarer une urgence mondiale et bouleverser nos vies sans même demander notre avis. Quelle démocratie transparente et réactive, n’est-ce pas ?

Et bien sûr, comment ne pas mentionner notre cher certificat sanitaire ? Parce que rien ne dit “liberté individuelle” comme un papier officiel attestant que vous n’êtes pas un danger ambulant. Et puis, qui ne rêve pas de voir ses données de santé flotter dans les limbes numériques, juste à portée de main des gouvernements et des entreprises ? C’est comme Noël, mais toute l’année !

Les détracteurs dans la tourmente

Et ne parlons même pas de cette petite formalité d’obliger les gens à se déclarer malades. Après tout, pourquoi faire confiance à un médecin pour déterminer si vous êtes malade quand on peut simplement vous étiqueter administrativement ? Qui a besoin de preuves scientifiques quand on peut juste supposer que tout le monde est contagieux ? C’est tellement plus simple, n’est-ce pas ?

Et puis, pour couronner le tout, nous avons ces merveilleux opposants qui osent remettre en question cette magnifique avancée vers l’utopie de la surveillance totale. Comment peuvent-ils être aussi insensés ? Ne voient-ils pas que nos dirigeants savent ce qui est le mieux pour nous ? C’est presque comme s’ils croyaient encore en cette vieille idée de souveraineté nationale. Ah, ces nostalgiques du passé !

Alors, avant de vous opposer à cette révision de la loi sur les épidémies, souvenez-vous : qui a besoin de preuves quand on peut simplement paniquer ? Après tout, rien ne dit “démocratie” comme une bonne dose de peur et de contrôle, non ?

Citation de Madame-Raleuse.com

La santé mondiale supplantera-t-elle nos libertés individuelles ? La révision de la loi sur les épidémies nous plonge dans un monde de surveillance sans précédent.

Exprimez-vous !

Sommes-nous prêts à sacrifier nos libertés pour une sécurité sanitaire mondiale ? Qu’en pensez-vous ? Partagez vos réflexions dans les commentaires ci-dessous !

(source : Covidhub)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *