attal

Plongez au cœur de la révolte agricole en France, où les agriculteurs rugissent de mécontentement et où le gouvernement français est forcé d’admettre ses erreurs. Dans cet article percutant de Madame-Raleuse.com, découvrez les enjeux, les rebondissements, et les défis qui secouent l’agriculture française. Êtes-vous prêts pour un voyage au sein de cette révolution agricole ?

Les agriculteurs saluent des “avancées”, mais ne rendent pas les armes

Ah, quelle surprise, les agriculteurs saluent les “avancées” du gouvernement français, mais ils ne sont pas prêts à ranger leurs fourches et leurs faux ! Le Premier ministre Gabriel Attal, dans toute sa splendeur, a dévoilé de nouvelles mesures pour apaiser les ronchons de la campagne à Paris.

La FNSEA, le syndicat agricole numéro un en France, et les Jeunes Agriculteurs (JA) ont eu le toupet de saluer ces “avancées tangibles” après l’annonce de mesures gouvernementales pour leur filière bien-aimée. Ils ont même suggéré de “suspendre les blocages” (comme si on était en pleine guerre civile) tout en continuant leur petite révolution agricole.

Mais attention, tout n’est pas rose dans le monde des champs et des vaches. Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, et Arnaud Gaillot, président des JA, nous préviennent que tout n’est pas au rendez-vous. Ils veulent des “actes”, pas des “mots”, comme si le gouvernement devait organiser un grand spectacle de cirque pour les agriculteurs mécontents.

Le mouvement ne cesse pas, il se transforme, et ils promettent que ça va bouger. Ils ont même fixé une date fatidique, l’ouverture du Salon de l’Agriculture le 24 février à Paris, où le gouvernement devra montrer patte blanche en inscrivant la souveraineté alimentaire française dans la loi. Sinon, gare à eux !

Attal admet des “erreurs”

Mais attendez, ce n’est pas tout, Gabriel Attal, notre cher Premier ministre, avoue des “erreurs” commises par son gouvernement. Enfin, quelqu’un qui l’admet ! Ils veulent être “souverains” pour tout, même pour cultiver et manger. C’est sûr, ils veulent le beurre, l’argent du beurre, et la crémière avec.

Et voilà, ils veulent redonner de la “valeur” à l’alimentation, interdire la viande de synthèse (adieu, steak végétal), promouvoir l’étiquetage de l’origine des produits (histoire de savoir si votre camembert vient vraiment de Normandie), et renforcer les lois sur le bio dans les cantines. Ils veulent même créer une force européenne de contrôle pour lutter contre la fraude sanitaire, comme si les agriculteurs étaient devenus les nouveaux agents secrets de l’Union européenne.

Et pour couronner le tout, 150 millions d’euros sont jetés en pâture aux éleveurs, les retraites des agriculteurs seront revues (encore), des mesures fiscales vont être étudiées (ça promet), et ils vont enquiquiner la grande distribution en contrôlant l’origine française des produits. Bref, l’agriculture, c’est du sérieux en France, et on ne badine pas avec la baguette et le fromage. Vive la révolution agricole ! 🚜🥖🧀

Eh bien, maintenant que le gouvernement a admis ses ‘erreurs’ avec tout le sérieux d’un clown dans une bibliothèque, les agriculteurs attendent avec impatience que les promesses se transforment en actions concrètes. Sinon, on risque de voir les poules organiser des manifestations ! L’avenir de l’agriculture, c’est comme une recette secrète : il faut l’assaisonner d’actions concrètes pour qu’elle soit vraiment savoureuse.

Citation de Madame-Raleuse.com

Les champs sont devenus des champs de bataille, et le gouvernement danse sur le fil du rasoir.

Exprimez-vous !

Que pensez-vous de cette confrontation entre les agriculteurs en révolte et un gouvernement obligé de reconnaître ses erreurs ? Partagez votre point de vue ci-dessous !

(source : Bousorama)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

4 Comments

  1. En France il n’y a pas le pouvoir mais l’abus de pouvoir et donc la faiblesse des contre-pouvoirs citoyens.
    La France est le pays qui a proclamé les droits de l’Homme, mais pas celui qui les applique !
    On peut facilement éliminer ou d’identifier une vraie dictature, mais il est très difficile d’éliminer une fausse démocratie.= ” La dictature parfaite aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où grâce à la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude.” Aldous Huxley (1864-1963), écrivain britannique, auteur du livre “Le Meilleur des Mondes”
    Le clientélisme français, cliquez = http://injustice.blog.free.fr/public/Le_clientelisme_francais.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *