Scandale à Marseille : Les squatteurs expulsés par la main invisible de l’immobilier

JusticeSociété
squatteurs

Plongez dans les méandres de l’immobilier marseillais où une entreprise de sécurité privée se mue en juge et partie pour expulser des squatteurs. Madame-Raleuse.com vous ouvre les portes d’une expulsion controversée. Prêt à découvrir les secrets derrière les murs ? Suivez-nous.

La joyeuse expédition des “justiciers” de l’immobilier

“Oh, quelle surprise !”, s’exclame-t-on avec un enthousiasme étouffé. À Marseille, le spectacle réjouissant d’une entreprise de sécurité privée qui s’occupe des petits désagréments de la vie urbaine : les squatteurs. Oui, vous avez bien entendu, ces charmants squatteurs qui osent vivre dans des bâtiments abandonnés depuis des années, comme s’ils avaient le droit de respirer le même air que les “propriétaires” ! Mais pas de panique, la cavalerie lourde est arrivée, vêtue de noir et prête à jouer les super-héros. Ils ont même apporté leur propre serrurier pour ajouter une touche de professionnalisme à cette opération de sauvetage immobilier.

Les délices de la justice expéditive

Et bien sûr, qui d’autre pourrait être derrière cette brillante initiative que le futur magnat de l’immobilier local ? Car oui, pourquoi se soucier des procédures légales fastidieuses quand on peut simplement faire appel à une brigade privée pour régler ses affaires ?

Quant à la réaction de la police, eh bien, disons qu’ils ont choisi de prendre une pause café bien méritée ce jour-là. Après tout, quoi de plus rafraîchissant qu’une petite expulsion illégale pour pimenter la routine policière ?

Et bien sûr, n’oublions pas les détails charmants de la législation française : trois ans de gîte et couvert offert et une amende modique de 25 000 euros pour ceux qui ont l’audace de participer à ces expulsions festives. Ah, la douceur de vivre à la française, n’est-ce pas ?

Citation de Madame-Raleuse.com

À Marseille, la justice se privatise : les squatteurs expulsés, les profits applaudis.

Exprimez-vous !

Et vous, que pensez-vous de l’équité de cette “justice privée” ? Partagez vos réflexions dans les commentaires ci-dessous !

(source : BFMTV)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *