Scandale à Marseille : Macron déclenche une grève après une affiche moqueuse de “La Provence” !

Liberté
la provence

Plongez dans le tumulte médiatique où l’humour rencontre le pouvoir avec une touche de Macron ! Dans un récit piquant signé Madame-Raleuse.com, découvrez comment affiche à la une du journal “La Provence” a secoué Marseille et déclenché une grève explosive. Accrochez-vous, ça va faire des vagues !

Un directeur mis à pied pour avoir osé l’humour

Ah, quel drame épique se déroule à Marseille ! Aurélien Viers, le directeur de la rédaction de “La Provence”, a été envoyé en vacances forcées pour une semaine, tout ça à cause d’une affiche un tantinet moqueuse sur la visite de Macron. Le crime ? Avoir affiché une photo accompagnée de la légende audacieuse : “Il est parti et nous, on est toujours là.” Un choix éditorial qui a froissé quelques plumes dans les hautes sphères, selon les commères syndicales du journal.

Mais ce n’est pas tout ! Les pauvres employés de “La Provence” ont décidé qu’ils en avaient marre de ces basses manœuvres et ont voté à l’unanimité pour une grève à durée indéterminée. Ça, c’est ce qu’on appelle prendre les choses à bras le corps !

Et puis, cerise sur le gâteau, une motion de défiance a été lancée contre la direction générale, accusée de s’adonner à quelques petits jeux de pression. Apparemment, les patrons n’apprécient pas qu’on se moque de leurs invités de marque.

Des excuses larmoyantes et une pause bien méritée

Pendant ce temps, le directeur de la publication, Gabriel d’Harcourt, a dû sortir les mouchoirs pour essuyer les larmes de tous ceux qui se sont sentis offensés par cette une impertinente. Il a présenté des excuses aussi sincères qu’une pub de shampoing, regrettant que certains aient pu penser qu’ils faisaient l’apologie des trafiquants de drogue. Oups, erreur de communication !

Bref, à “La Provence”, c’est le grand cirque en ce moment. Le journal ne paraîtra même pas samedi, histoire de laisser tout ce petit monde respirer un peu. Qui aurait cru que Macron déclencherait une telle tempête dans un verre de pastis ?

Citation de Madame-Raleuse.com

À Marseille, l’humour de La Provence déclenche une tempête, prouvant que même les mots peuvent secouer le pouvoir.

Exprimez-vous !

Quelle serait votre réaction face à l’humour caustique de La Provence ? Rejoignez la discussion en laissant votre avis ci-dessous !

(source : France Info)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *