Scandale du Chlordécone : L’État français enfin condamné ? victimes réclament justice et réparations !

JusticeSanté
Chlordécone

Entrez dans les coulisses du scandale du Chlordécone avec Madame-Raleuse.com et découvrez comment l’État français se retrouve enfin sur le banc des accusés. Préparez-vous à être choqué, scandalisé et surtout, à demander justice pour les victimes. La vérité éclate enfin – ne la manquez pas !

L’État reconnaît sa responsabilité (ou pas) ?

Ah, quelle surprise, l’État reconnaît enfin sa responsabilité dans le scandale du chlordécone aux Antilles ! Comme c’est inattendu ! Et bien sûr, cette reconnaissance ne peut pas être juste symbolique, nous assure le maire de Pointe-à-Pitre, Maître Harry Durimel, avocat des victimes et expert en déductions évidentes. Parce qu’évidemment, reconnaître qu’on a intoxiqué des gens avec un insecticide toxique pendant des années, ce serait tellement peu significatif, n’est-ce pas ?

Maintenant que l’Assemblée nationale a fait ce petit pas, on attend impatiemment que le Sénat se prononce. On retient notre souffle ! Car oui, c’est bien connu, les politiciens sont ceux qui sont le plus touchés par ces reconnaissances symboliques. Ça doit être vraiment gratifiant pour eux dans leurs débats en chambre.

Mais bon, trêve de sarcasme. Apparemment, reconnaître le problème c’est bien, mais agir c’est mieux. Qui l’eût cru ? Maître Durimel exige un plan de dépollution et d’indemnisation. Parce que clairement, donner quelques milliers d’euros à chacun ne va pas vraiment rattraper le coup, surtout quand votre région ressemble aux yeux des touristes à un paradis toxique.

L’urgence d’agir… ou pas ?

Et puis, le scandale du chlordécone, c’est tellement plus qu’une simple affaire de santé publique. Non, ça atteint même notre patriotisme ! L’État devrait peut-être nous envoyer un bouquet de fleurs en guise de réconciliation, ça compenserait bien sûr toutes ces années de lutte pour la reconnaissance de ce désastre. Après tout, quoi de mieux qu’une “entité neutre” pour juger et commander à l’État français quoi faire ? On pourrait nommer un comité de koalas, ils seraient certainement plus impartiaux.

Citation de Madame-Raleuse.com

Reconnaître la responsabilité, c’est bien. Agir pour réparer, c’est mieux. Les victimes du Chlordécone méritent plus que des symboles.

Exprimez-vous !

Pouvons-nous vraiment accepter que des années de santé publique aient été sacrifiées pour des intérêts économiques ? Qu’en pensez-vous ? Partagez vos réflexions dans les commentaires ci-dessous !

(source : France Info)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *