Adopté par le Sénat : Nos économies du Livret A et LDDS versées à l’industrie de la défense !

ÉcomomiePolitique
livret a pour la défense

Alerte ! Madame-Raleuse.com dévoile le scandale que le Sénat adopte en toute discrétion ! Découvrez comment nos économies du Livret A et du LDDS se transforment en armes de guerre dans les mains des politiciens. Préparez-vous à être choqué et interpellé dès les premières lignes !

Les Sénateurs, maîtres de l’épargne nationale

Ah, décidément, nos chers sénateurs ont encore trouvé une nouvelle façon de nous épater ! Parce que, franchement, quoi de mieux pour dynamiser nos épargnes que de les envoyer en première ligne de la guerre ? C’est ça, l’esprit d’économie matin, n’est-ce pas ? Vous avez un Livret A ou un LDDS ? Eh bien, félicitations, depuis hier soir, vous êtes actionnaire de l’industrie de la Défense française ! Qui aurait cru que nos économies innocentes pourraient un jour se transformer en munitions et blindés ?

Et ce n’est pas tout, nos brillants politiciens ont même réussi à se mettre d’accord sur cette brillante idée transpartisane. 244 voix pour, seulement 34 contre. Bravo, messieurs et mesdames, vous avez une majorité écrasante pour détourner une partie de nos économies vers les canons plutôt que vers la transition énergétique ou l’économie sociale. On sent vraiment l’urgence nationale là-dedans.

Et que dire de cette tentative de contourner la censure du Conseil constitutionnel ? Le sénateur du Calvados, Pascal Allizard, doit sûrement être en train de se frotter les mains en pensant à sa future médaille pour “Services rendus à l’art de contourner les règles”. On ajoute quelques détails par-ci, par-là, on fait semblant de se soucier de la transition énergétique et de l’économie sociale et solidaire, et hop, le tour est joué ! Mais bon, tant que ça passe les filtres du Conseil constitutionnel, n’est-ce pas ?

L’épargne, nouvelle arme de défense

Ah, et ne vous inquiétez pas, si jamais cette magouille se fait recaler à l’Assemblée nationale, nos chers sénateurs ont déjà un plan B : le LEDS, le Livret d’Épargne Défense Souveraineté. Parce que quand on veut financer la guerre avec style, autant avoir un nom qui claque, non ? Mais bon, tout ça, c’est juste pour éviter que le Conseil constitutionnel ne leur tombe dessus. On ne veut pas d’un autre “cavalier législatif” sur les bras, n’est-ce pas ?

Enfin bon, qui aurait pensé qu’un simple Livret A pourrait un jour être le héros méconnu de notre défense nationale ? Remarquez, avec un peu de chance, peut-être qu’un jour nos impôts seront directement prélevés pour acheter des missiles. Ça serait tellement pratique, n’est-ce pas ?

On se demande vraiment où nous mène cette trajectoire politique, entre les déclarations d’un éventuel envoi de troupes en Ukraine par Macron, son appel à ne pas fléchir, et maintenant le Sénat qui, en première lecture, opte pour le détournement de nos économies vers l’industrie de la défense. Sommes-nous en train de voguer tout droit vers une France où la guerre devient une priorité économique ?

tation de Madame-Raleuse.com

Transformer nos économies en munitions, voilà la nouvelle stratégie de nos élites politiques.

Exprimez-vous !

Êtes-vous prêt à devenir complice involontaire du complexe militaro-industriel en finançant indirectement la guerre avec vos économies du Livret A et du LDDS ? Exprimez-vous dans les commentaires !

(source : Economiematin)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *