article 4

Accrochez-vous à votre siège car Madame-Raleuse.com dévoile un récit explosif sur les coulisses tumultueuses de la politique française. Plongez dans les méandres de la manipulation, de la répression et de l’hypocrisie politique. Êtes-vous prêt à découvrir la vérité brute ? Lisez la suite pour être témoin d’un spectacle aussi époustouflant que consternant, après l’adoption de l’article 4 !

Un spectacle politique aussi ahurissant que grotesque !

Imaginez un instant la confiance aveugle que nous avons tous en un avenir meilleur. C’était si merveilleusement naïf ce mardi 13 février, avec cette victoire en fanfare de l’opposition contre l’article 4 du projet de loi sur les dérives sectaires. Ils semblaient avoir réalisé un miracle. Mais hélas, toute illusion a été balayée dès le lendemain, le 14 février, jour de la Saint-Valentin, quand la macronie nous a offert une nouvelle démonstration de son amour inconditionnel pour la démocratie en réintroduisant furtivement cet article, sans même daigner nous consulter. Voilà qui réchauffe vraiment le cœur, n’est-ce pas ?

Cette saga autour de l’article 4. Vous savez, celui que le Conseil d’État avait qualifié de totalement superflu et même un brin liberticide. Eh bien, tenez-vous bien, il avait été purement et simplement supprimé par le Sénat et l’Assemblée nationale. Mais qui se soucie des conseils avisés des institutions quand on peut simplement les ignorer et agir à sa guise ?

Mais accrochez-vous, pour faire passer l’article, un amendement a été concocté, une version revisitée des délits de provocation à l’abandon ou à l’absence de soins. Et devinez quoi ? Les députés de l’opposition étaient absolument enchantés en apprenant cette nouvelle charmante. L’Assemblée nationale ressemblait à un véritable festival de liesse et d’enthousiasme.

Un cirque politique qui laisse perplexe.

La démocratie à la française, quel délice ! Nous savons vraiment comment protéger les plus vulnérables, n’est-ce pas ? En condamnant quiconque ose prospérer sur la peur, la misère et la mort. Une véritable démonstration de sensibilité, vous ne trouvez pas ?

Et puis, il y a Véran qui déclare : “J’ai pris un petit moment pour surfer sur Google … J’ai cherché des trucs du genre ‘gourou’ et ‘Raoult’ et, oh la la, j’ai découvert des pépites d’informations fascinantes sur la pensée et sur notre chère Marine Le Pen.” Une escapade virtuelle qui valait vraiment le détour, croyez-moi.

Mais bon, nous savons tous que les véritables vedettes de cette comédie sont nos illustres politiciens, toujours là pour nous rappeler les valeurs intemporelles de la liberté d’expression et de la critique. C’est tellement touchant de les voir à l’œuvre, n’est-ce pas ?

Citation de Madame-Raleuse.com

La politique, un cirque où les promesses se fanent, les libertés s’éteignent et l’hypocrisie règne en maître.

Exprimez-vous !

Quelle est votre réaction face à ce spectacle politique désolant ? Partagez vos pensées et réflexions dans les commentaires ci-dessous.

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

  1. Ce n’est pas à l’ETAT de tout savoir des citoyens mais aux citoyens de savoir tout de l’ETAT . LA VERITE N’EST PAS FAITE POUR TOUT LE MONDE, MAIS SEULEMENT POUR CEUX QUI LA CHERCHENT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *