Plongez dans les abysses de la manipulation : Nestlé, le géant qui a fait de la dissimulation une œuvre d’art. Après le scandale des pizzas Buitoni, Madame-Raleuse.com vous révèle les coulisses sombres des eaux en bouteille de Nestlé en France. Des manœuvres interdites, des secrets bien gardés, et une transparence douteuse qui pourrait vous faire reconsidérer ce que vous buvez. Découvrez comment Nestlé a non seulement échappé aux sanctions. Dans cette enquête troublante, plongez dans les eaux mystérieuses de Nestlé et découvrez ce que vous ne saviez pas sur vos bouteilles de Vittel, Contrex et Volvic.

Nestlé, maître de la manipulation

Après le scandale des pizzas Buitoni, les révélations sur les traitements opérés par Nestlé sur certaines de ses eaux en bouteille en France.

Deux jours après les révélations dans les médias français sur des interventions interdites dans les eaux de source telles que Perrier, les actionnaires de Nestlé ne font pas de vagues.

Les investisseurs ont sans doute déjà en tête que les eaux en bouteille ne font plus partie des priorités stratégiques de la multinationale. Ou, peut-être, applaudissent-ils en silence la maestria dont celle-ci a fait preuve pour gérer un dossier épineux, voire explosif. Se dénoncer pour échapper au courroux des autorités représente une méthode éprouvée et souvent efficace.

Transparence douteuse et eaux mystérieuses

En prenant les devants en 2021 pour informer l’Etat français de l’utilisation d’ultraviolets et de charbon actif pour traiter l’eau de certaines de ses sources – des manœuvres interdites. Nestlé a fait mieux qu’éviter des sanctions, il a réussi la prouesse de faire discrètement modifier la réglementation en vigueur, au nom des milliers d’emplois en jeu.

Pour un acteur qui assurait il y a un an, en publiant son rapport de durabilité, vouloir faire preuve de transparence, la méthode employée interpelle tout de même.

Climatiques ou autres, les pressions sur les cours d’eau peuvent légitimer la mise à niveau des règles et leur homogénéisation à l’échelon européen. Cette discussion ne peut en revanche pas avoir lieu en catimini dans des bureaux feutrés, tant le consommateur a le droit de savoir ce qu’il retrouvera dans sa bouteille de Vittel, de Contrex ou de Volvic.

Citation de Madame-Raleuse.com

Derrière l’étiquette de pureté, Nestlé joue avec nos verres et notre confiance.

Exprimez-vous !

Que pensez-vous de Nestlé et de sa capacité à échapper aux sanctions tout en modifiant les règles du jeu ? Votre avis compte, partagez-le avec nous !

(source : Le Temps)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *