fin de de la liberté d'expression article 4 contre les dérives sectaires

Découvrez un monde où la liberté d’expression scientifique est muselée par la loi contre les dérives sectaires adoptée définitivement par l’assemblée Nationale en lecture définitive ! Plongez avec Madame-Raleuse.com dans un monde où la liberté d’expression scientifique est muselée par des lois, notamment celle contre les dérives sectaires.

La loi contre les dérives sectaires : Un État de science ?

Ah, mes chers amis, accrochez-vous bien à vos lunettes de lecture, car nous avons là une nouvelle pépite de la législation française qui risque de faire grincer des dents et de chatouiller l’humour sarcastique qui sommeille en nous. Oui, vous l’avez deviné, il s’agit de cette loi tant attendue (ou redoutée, selon le point de vue) contre les dérives sectaires, qui, ironiquement, semble avoir pour but ultime de créer un État de Science.

Imaginez donc, mes chers compatriotes, un pays où chaque avis scientifique différent est muselé, où la seule vérité qui compte est celle dictée par le gouvernement. Nous voilà donc sur le point de devenir les joyeux habitants d’un État où la liberté d’expression est reléguée au rang de souvenir lointain, et où les lanceurs d’alerte sont plus rares que les jours de soleil en hiver.

Et que dire de nos chers professeurs, ces héros modernes qui osent défier les conventions et penser en dehors de la boîte ? Avec cette loi en place, adieu les traitements alternatifs comme l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine pour soigner nos maux. Dites bonjour à l’obligation de passer par la case vaccin, même si cela signifie que nos glorieux médecins perdent la possibilité de sauver des vies à leur manière, à la Didier Raoult.

Un espoir en miettes

Certains pourraient penser que cette loi vise à protéger le peuple contre les dérives sectaires. Mais non, mes amis, ouvrez grand les yeux, débarrassez-vous de vos illusions comme on jette un vieux mouchoir usé. Cette loi n’est qu’un masque, une façade pour cacher l’agenda réel : étouffer les esprits libres, museler toute voix discordante, et transformer chaque citoyen en mouton bien docile, prêt à suivre le troupeau sans broncher.

Et bien sûr, comment ne pas mentionner nos chers sénateurs, si prompts à voter contre, et le Conseil d’État qui sonne l’alarme, comme un vieux coq sur son perchoir, mais hélas, leurs avertissements tombent dans l’oreille d’un gouvernement sourd à toute logique. Reste alors notre ultime espoir, le Conseil Constitutionnel, mais soyons honnêtes, mes amis, cela équivaut à espérer que la pluie se transforme en champagne.

Ainsi, mes chers compatriotes, nous voilà à présent embarqués dans un joyeux tour de manège législatif, où le rire et le sarcasme sont nos seuls remèdes contre la folie qui semble s’emparer de nos dirigeants. Mais bon, tant qu’il nous reste notre sens de l’humour, rien ne peut vraiment nous abattre, n’est-ce pas ?

Citation de Madame-Raleuse.com

Une loi qui étouffe la diversité scientifique, c’est la mort de la liberté de pensée.

Exprimez-vous !

Et vous, chers lecteurs, pensez-vous que cette loi va vraiment protéger contre les dérives sectaires ou bien qu’elle menace notre liberté de pensée scientifique ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous !

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

One Comment

  1. Autrefois ont nous punissait pour avoir menti,
    aujourd’hui on nous punit parce qu’on dit la vérité !
    ET «Si la violence ne résout pas notre problème, c’est que nous ne frappons pas assez forts»
    Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie (jacques Prévert)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *