elections législtaivres

Plongez au cœur du tumulte des récentes élections législatives françaises, où les manipulations politiques foisonnent et où les jeux d’alliances se jouent des citoyens ! Madame-Raleuse.com vous invite à découvrir une analyse sans concession sur les enjeux économiques et politiques qui animent notre belle France.

Un théâtre d’émotions et d’alliances politiques

Les élections législatives, ce spectacle exubérant où les Français jonglent avec leurs émotions ! Sans s’en rendre compte, les Français ont joué pleinement le jeu de Macron et de ses alliances. Le NFP, cette règle implacable du “troisième, adieu candidature !” a été une aubaine pour le clan Macron, toujours prêt à saisir les opportunités !

On se demande bien de quel côté le NFP joue ! Les élections, où “l’on vote contre quelqu’un et pas pour quelqu’un”. C’est ainsi que les Français se sont lancés gaiement à élire les candidats de Renaissance, pour faire barrage comme des castors au RN car avouons-le, quel plaisir de se réveiller et de se dire, nous avons pas laissez faire le RN.

Entre espoirs et réalités

Et devinez quoi ? Attal, Darmanin avec sa promesse de ne plus etre ministre un jour de plus et Borne, maîtresse incontesté du 49.3, ils sont encore là ! Fidèles au poste, ils vont pourvoir encore jouer au chat et à la souris avec des réformes impopulaires, tout en laissant deviner qui sortira du chapeau magique du 49.3. Mais ne vous inquiétez pas, avec la réélection de nos chers Borne et Gaby Attal, la réforme des retraites, du chômage et de l’immigration sont maintenant validées par le peuple, la répression est applaudie à bras ouvert. Je me demande ce que les Français n’ont pas saisi.

Et quelle surprise de voir Aurélien Rousseau, visé par une plainte pour tentative d’escroquerie au consentement à la vaccination Covid-19. Je comprends que nombreux sont ceux qui se complaisent dans la dictature sanitaire, pauvre liberté ! Mais heureusement Flanby est de retour pour nous faire rire !

Ah, la France, ce pays où espérer toucher un jour 1600 euros nets c’est comme espérer gagner à la loterie sans acheter de ticket et sans en saisir les conséquentes. Les petites entreprises seront vraiment ravies de se séparer de leurs employés, pour éviter de payer encore plus de charges patronales. C’est tellement tendance de sacrifier les marges et de compromettre la survie des entreprises pour une belle augmentation salariale qui sera répercuté sur les prix. Génie économique, vraiment.

En gardant Attal comme premier ministre, Macron montre à quel point, il écoute son peuple qui l’a réélu ! et si un jour, le NFP prend les rênes, attendez-vous à une dégradation encore plus rapide de la France, avec une dette attaquée comme jamais. Mais bon, tout n’est pas perdu ! Enfin, presque tout.

Et maintenant, après ces élections, comment se relever de la dette excessive de la France ? Certainement en ponctionnant l’épargne des français, comme il est suggéré ! La dette s’envole, et nous pleurons tous en chantant l’hymne de la solidarité nationale. Vive la République, vive la France, et vive l’ironie de notre destinée politique !

Citation de Madame-Raleuse.com

En France, voter c’est parfois moins choisir que faire barrage.

Exprimez-vous !

Pensez-vous que les récentes élections législatives reflètent un véritable choix démocratique, ou simplement un jeu d’alliances politiques ? Partagez votre avis dans les commentaires !

La censure des réseaux sociaux est de plus en plus forte … C’est juste incroyable de voir à quel point ils laissent la liberté d’expression fleurir.

Alors si vous voulez rester informé(e) malgré cette répression féroce, abonnez-vous vite à la newsletter de Madame-Raleuse.com, C’est GRATUIT !

Et pour les plus intrépides qui aiment se livrer à une chasse au trésor sur les réseaux, vous pouvez toujours me chercher sur Vk, Facebook, Wattasapp et même Telegram (mais avec une chance incertaine, vu la censure qui plane comme une épée de Damoclès). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *