france dilapide des millairds

Préparez-vous à plonger dans les méandres de la gestion budgétaire française avec Madame-Raleuse.com ! Dans un pays où dépenser sans limite est devenu un sport national, découvrez comment nos gouvernants jonglent avec des milliards tout en promettant de ne pas toucher aux impôts. Accrochez-vous, ça va secouer !

L’art de jongler avec les milliards

Ah, voilà une trouvaille remarquable ! Malgré la joyeuse cacophonie de nos finances publiques, nos vaillants gouvernants continuent leur danse avec le chéquier, lançant des billets à tout-va tel un magicien illuminé qui aurait oublié la magie de l’addition.

Ah, Bruno Le Maire, maestro de la gestion des dépenses, avait annoncé avec grandiloquence il y a un mois le gel de quelques milliards de crédits ministériels, une pause nécessaire pour lutter contre les démons des déficits publics. Mais que diable, pourquoi se limiter à quelques milliards quand on peut jouer avec des chiffres encore plus pharamineux ?

Oui, le “quoi qu’il en coûte est désormais relégué aux oubliettes, laissant place à une gestion des dépenses aussi rigoureuse qu’un chat dans un magasin de porcelaine. Nos chers ministres, conscients que l’art de la coupe est un exercice d’équilibriste, envisagent des coupes drastiques dans tous les sens : réformes de l‘Assurance-chômage, petit coup de rabot sur la santé, et même l’apprentissage qui risque de perdre quelques doigts dans l’affaire.

La France, championne toutes catégories de la dépense publique

Bien sûr, notre cher gouvernement, fidèle à sa promesse de ne pas augmenter les impôts (applaudissements ironiques), jongle avec une dextérité digne des plus grands prestidigitateurs. Les agriculteurs ? Pas de soucis, on sort le chéquier ! Les hôpitaux en détresse ? Tiens, voilà 500 millions d’euros supplémentaires. Et n’oublions pas nos valeureux fonctionnaires, qui, en plus de leur prime de présence, se voient offrir une prime olympique aussi élevée que les tours de magie de David Copperfield.

Ah, la France et sa passion pour la dépense ! Comme le dit si bien Lisa Thomas-Darbois, c’est devenu notre petit péché mignon. Créons une dépense, et hop, elle devient instantanément un dû ! Plus besoin de se poser de questions, nos dirigeants nous ont promis de ne pas toucher aux impôts, donc autant continuer à jouer à la loterie financière en espérant que les chiffres magiques tombent du ciel. Après tout, pourquoi se soucier des équilibres budgétaires quand on peut se laisser porter par la magie de la dépense à outrance ?

Citation de Madame-Raleuse.com

En France, dépenser sans compter est devenu l’art national, où chaque nouvelle dépense est applaudie comme une prouesse économique.

Exprimez-vous !

Et vous, pensez-vous que le gouvernement français devrait revoir sa politique de dépenses publiques ou continuer à jouer à la roulette russe avec notre argent ? Qu’en pensez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous !

(source : Europe 1)

La censure des réseaux sociaux est particulièrement active en cette période trouble …

Pour ne rater aucune perle de sagesse de Madame-Raleuse.com, abonnez-vous à sa newsletter.

Et si vous êtes un véritable glouton des réseaux sociaux, vous pouvez me traquer sur Vk, Facebook , et même Telegram (où je promets de ne pas vous envoyer de photos de mon chat… sauf si vous les demandez, bien sûr). 😂

Partager l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *